Pierre Boulez : froid et chirurgical, vraiment ?

Par Christophe Rizoud | lun 11 Janvier 2016 | Imprimer

Peut-on rendre plus bel hommage à Pierre Boulez, chef d'opéra, que de rappeler le triomphe du Ring qu'il dirigea à Bayreuth ? Quatre-vingt-cinq minutes d'applaudissements et cent-un rappels accueillirent l'ultime représentation en 1980, dont l’écoute des dernières mesures tord définitivement le cou à la réputation « froide et chirurgicale » qu’avait sa direction d’orchestre.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.