Toulon plébiscite Le Déluge

Par Maurice Salles | mar 11 Octobre 2011 | Imprimer

Accueil triomphal lors de l’étape toulonnaise de la tournée de La Cappella Mediterranea et du Chœur de Chambre de Namur entreprise à l’occasion de la sortie de l’enregistrement du Diluvio Universale de Michelangelo Falvetti réalisé à l’Académie d’Ambronay en 2010. L’exhumation de cet oratorio avait révélé un chef d’œuvre englouti sous la poussière des siècles. Donné en guise d’ouverture de la saison lyrique toulonnaise, ce concert permet de déguster en direct une partition qui fait alterner magistralement dialogues, airs et chœurs. La maîtrise des instrumentistes et des chanteurs est totale, au service d’une expressivité qui ôte à ce thème convenu de la musique religieuse, par ailleurs traité par le livret avec une rhétorique a minima, toute tentation emphatique. Puissamment évocatrice la composition suscite l’émotion, par la grâce d’interprètes inspirés : Evelyn Ramirez Munoz (la Justice), Fernando Guimaraes (Noé), Mariana Flores (son épouse), Matteo Bellotto (Dieu), Fabian Schofrin (La Mort). Tous sont totalement immergés dans l’œuvre, à l’exemple des quatre éléments : L’Eau de Magali Arnaud, Le Feu de Thibaut Lenaerts, La Terre de Benoît Giaux et L’Air de Caroline Weynants, de surcroît émouvante Nature Humaine. Seuls ou ensemble – l’œuvre en est riche – ils sont admirables. Leur chef, Leonardo Garcia Alarcon, ne l’est pas moins ; parrain de la résurrection, il pétrit la musique par un engagement de tout son corps qui en dit long sur sa gourmandise à diriger. Peut-être pousse-t-il celle-ci un peu loin quand dans son désir de redonner chair aux œuvres du passé il attribue au percussionniste iranien Keyvan Chemirani et au continuo une place beaucoup plus ample que dans l’enregistrement, en termes de durée. Du vocero sicilien mâtiné de mozarabe on glisse étrangement au latino-américain. Sans doute cet œcuménisme correspond- il au projet personnel du chef, mais pourquoi l’imposer à une œuvre qui n’en demande pas tanr ? A cette réserve près, un concert hautement recommandable ! [MS]

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager