Sophie Harmsen, deux petits chants et puis s’en va ?

Par Christophe Rizoud | mar 04 Juillet 2017 | Imprimer

La pianiste japonaise Mari Kodama a enregistré chez Pentatone un album consacré à Manuel de Falla. Au programme : Noches en los jardines de España, El sombrero de tres picos, Interlude et danse extraits de La vida breve ainsi que la danza ritual del fuego tirée de El amor brujo. De la musique instrumentale avant tout, dirigée par Kazuki Yamada à la tête de l’Orchestre de la Suisse Romande, si l’on excepte les deux chants d’ El sombrero de tres picos, inspirés par le Cante jondo, littéralement « chant profond », élément clé du répertoire flamenco. Mezzo-soprano d’origine canadienne, Sophie Harmsen s’empare de ces deux airs avec la même détermination farouche qui la pousse, dans un autre répertoire, à oser le redoutable « Qual guerriero in campo armato » écrit à l’intention de Farinelli. Est-ce la raison pour laquelle on trouve à sa voix des couleurs fauves proches de celles de Vivica Genaux, grande interprète aujourd’hui de cette aria virtuose ? « L’Annio de Sophie Harmsen est lui-aussi de classe mondiale : belle voix richement timbrée sur tout l’ambitus et une masculinité d’une crédibilité rare. » écrivait Camille De Rijck dans son compte rendu de La Clemenza di Tito à Madrid en novembre dernier. Depuis, la chanteuse semble avoir disparu des radars lyriques. Il serait pourtant dommage que sa carrière s’en tienne au stade des promesses.

 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.