Richard Strauss au Musée d’Orsay

Par Laurent Bury | dim 13 Novembre 2011 | Imprimer

Dietrich Fischer-Dieskau et Jon Vickers l’ont interprété, mais ce n’est pas un opéra. Glenn Gould fut le premier à l’enregistrer, mais ce n’est pas un recueil de mélodies. Enoch Arden, l’opus 38 de Richard Strauss, est un mélodrame pour narrateur et piano composé en 1897 sur un poème écrit par Tennyson en 1864. Parallèlement à l’exposition « Beauté, morale et volupté dans l’Angleterre d’Oscar Wilde », le Musée d’Orsay accueillait jeudi 10 novembre un concert donné par le pianiste Guy Vandromme, avec en récitant le Britannique Gabriel Woolf, un habitué du genre, le tout accompagné d’images de film muets choisies par Eric de Kuyper. Entre Guntram (1894) et Feuersnot (1901), les morceaux conçus par Strauss incluent des leitmotiv correspondant à chacun des trois personnages (Enoch Arden, le marin naufragé qui, revenu au pays après dix ans d’absence, découvre son épouse Annie remariée à leur ami d’enfance Philip) mais aussi à la mer, protagoniste central de l’œuvre. Même privée des effets orchestraux chers au compositeur, cette musique présente des harmonies typiquement straussiennes. Hélas, le piano se tait souvent, et les projections proposées n’apportent en réalité pas grand-chose, puisqu’au lieu de prendre le relai de la musique, elles s’interrompent en même temps, laissant à nu la voix du récitant. Espérons qu’Eric de Kuyper sera plus inspiré dans ses prochaines collaborations avec le Musée d’Orsay. [LB]
 
Richard Strauss : Enoch Arden, op. 38, mélodrame pour récitant et piano d'après le poème d'Alfred Tennyson. Gabriel Woolf, récitant ; Guy Vandromme, piano ; Eric de Kuyper, conception visuelle. Jeudi 10 novembre 2011 - 20h, Musée d'Orsay, Paris.
 
 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager

Auteur