René Jacobs, corps et âme à la Cité de la Musique

Par Laurent Bury | jeu 28 Juin 2012 | Imprimer
 
Remontant aux sources même de l’opéra, le chef flamand était vendredi 22 juin à Paris pour diriger l’oratorio d’Emilio de’ Cavalieri, la Rappresentatione di Anima e di Corpo. Déployant sur toute la largeur de la scène les chanteurs du Concerto Vocale et les instrumentistes de l’Akademie für Alte Musik Berlin, avec des effets d’écho ou de spatialisation comme le trombone qui, placé tout en hauteur, tonitrue pour évoquer les tourments de l’enfer, René Jacobs sait insuffler à cette œuvre une authentique vie dramatique et réussit, mieux que d’autres à la tête d’autres ensembles, à nous y faire entendre un ancêtre possible du genre opéra, notamment lors du réjouissant trio des Plaisirs. Parmi les solistes, on remarque dans le rôle de l’Âme la mezzo suisse Marie-Claude Chappuis, qui chantera à plusieurs reprises avec Christophe Rousset la saison prochaine (dans La Calisto de Cavalli, Renaud de Sacchini). Et pour le Corps, qui d’autre que le tendre, le frémissant Johannes Weisser, que le chef gantois avait imposé en Don Giovanni ? Autour d’eux, on retrouve des habitués des distributions jacobsiennes, comme le baryton Marcos Fink, ou de nouveaux venus comme le gracieux ténor Mark Millhofer ou l’autoritaire basse Gyula Orendt. Et le dernier mot de l’œuvre revient à l’Âme, qui évoque à raison « un avant-goût du paradis ».
 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.