Redécouvrir Victor Massé ou Reynaldo Hahn avec la Compagnie de Loiseleur

Par Laurent Bury | jeu 12 Février 2015 | Imprimer

On a déjà eu l’occasion d’évoquer ici-même le baryton Jacques-François Loiseleur des Longchamps (un temps rebaptisé « L’Oiseleur ») et qui explore depuis plusieurs années les aspects les moins connus de la mélodie française, révélant régulièrement des compositeurs oubliés comme Armande de Polignac, par exemple. Depuis peu, il est à la tête de la Compagnie de Loiseleur, dont les soirées lyriques permettent encore d’attirer l’attention sur des œuvres extrêmement peu fréquentées. Après La Colombe de Bouddha de Reynaldo Hahn l’été dernier, deux résurrections vont marquer le début de l’année 2015. Le mercredi 18 février, au Temple du Luxembourg, on pourra ainsi voir et entendre Galathée, opéra-comique en deux actes (1852) de Victor Massé. Et les 9 et 10 mars, dans le cadre prestigieux du théâtre byzantin de l’Hôtel de Béhague (centre culturel de Roumanie), renaîtra la Nausicaa de Reynaldo Hahn (1919). Il s’agit à chaque fois de versions de concert, avec chœur et accompagnement de piano. Le 9 mars, Nausicaa aura la voix de l’admirable Andreea Soare, ex-élève de l’Atelier lyrique de l’opéra de Paris ; les nostalgiques de l’Atys de 1987 retrouveront Guillemette Laurens en Pallas, et les nostalgiques de temps encore un peu plus anciens entendront Viorica Cortez, Loiseleur se réservant, à tout seigneur tout honneur, le rôle d’Ulysse.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.