Ray Chenez dans Le Démon : jusqu'où iront les contre-ténors ?

Par Laurent Bury | dim 05 Janvier 2020 | Imprimer

En examinant la distribution du Démon d'Anton Rubinstein, œuvre trop rare en Occident et que l'on n'a guère entendue en France qu'en 1911 pour sa création parisienne puis lors des représentations données au Châtelet en 2003, on se réjouit de voir le rôle-titre confié à la basse française Nicolas Cavallier, entouré de russophones dans les rôles principaux. Et puis on tombe tout à coup sur une surprise. Dans le rôle de l'Ange est affiché Ray Chenez, contre-ténor, qu'on a pu applaudir notamment dans l'Orfeo de Rossi en Cupidon et en Nourrice. Mais dans un opéra russe écrit en 1871, créé à Saint-Pétersbourg en 1875 et à Moscou en 1879, un contre-ténor, vous êtes sûr ? Evidemment, Rubinstein n'avait pas prévu cela, et le rôle est écrit pour contralto. Et si l'on comprend que les travestis d'opéras russes comme Rousslan et Ludmilla ou Snégourotchka puissent être confiés à un Yuri Mynenko pour des raisons de vraisemblance dramatique, fallait-il ici changer le sexe des anges ?

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.