Pourquoi la Folle Journée chante-t-elle si peu ?

Par Laurent Bury | mer 15 Janvier 2014 | Imprimer
-
Quand on a pour nom le sous-titre de la pièce qui a inspiré l’un des plus grands opéras du répertoire, n’est-il pas quelque peu paradoxal de réserver au chant une place aussi limitée ? Pour son édition 2014, « Des Canyons aux Etoiles », consacrée à la musique américaine, la Folle Journée de Nantes accueillera du 29 janvier au 2 février toute une série de concerts divers et variés, autour de quatre axes principaux : les racines du nouveau continent, les Etats-Unis terre d’accueil, les institutions américaines comme maître d’ouvrage, le cinéma. Bien sûr, on y entendra le chœur de chambre Les Eléments et bien d’autres ensembles vocaux, Michel Corboz y dirigera le Stabat Mater de Dvorak avec notamment Bernard Richter, mais les concerts réservés à la voix soliste se comptent sur les doigts de la main d’un lépreux : le baryton Pavel Baransky interprétera des lieder de Schoenberg, et des songs de Weill et Krenek. Et c’est tout. Quid de la mélodie américaine, si bien défendue par Samuel Barber et tant d’autres ? Quid de l’opéra américain, de Scott Joplin à John Adams ? Il semblerait que cette musique-là n’ait pas sa place dans le cadre de ce grand marathon, comme s’il fallait pour la savourer des conditions d’écoute plus propices. [Laurent Bury]

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager

Auteur