Philippe Jaroussky, l’Orfeo de Naples

Par Christophe Rizoud | lun 26 Mars 2018 | Imprimer

Du 22 mai prochain au 2 juin au Théâtre des Champs-Elysées puis les 8 et 10 juin à Versailles, Philippe Jaroussky chantera l’Orfeo de Gluck mis en scène par Robert Carsen et dirigé par Diego Fasolis non dans sa version de Vienne pour alto, de Paris pour ténor ou de Berlioz pour contralto mais dans une version moins connue dite de Naples datée de 1774. Le rôle d’Orfeo y est transposé pour castrat aigu et celui d’Eurydice pour soprano colorature. Outre ces changements de tessiture, divers remaniements modifient le visage de l’ouvrage, telle la substitution de l’air « Che fiero tormento » par un autre air attribué à l’aristocrate dilettante Diego Naselli. Altération de notes, de tonalités, d’instrumentation, de tempos et de dynamiques contribuent à engendrer une partition à la fois entièrement reconnaissable et pourtant différente. En plus des représentations prato-elyséennes et versaillaises, un enregistrement à paraître chez Erato donnera à apprécier cette nouvelle version à une différence près. Ce n’est pas Patricia Petibon qui y interprètera le rôle d’Eurydice comme sur scène mais Amanda Forsythe.

Addendum : c'est finalement la version de Vienne qui a été retenue pour les représentations au Théâtre des Champs-Elysées et à Versailles. L'enregistrement Erato, seul, permettra de découvrir la version de Naples.   

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.