Opéra et congé menstruel

Par Laurent Bury | jeu 12 Décembre 2019 | Imprimer

Francesco Maria Piave était un incorrigible romantique. Quand Violetta Valéry offre une fleur à Alfredo Germont, elle lui propose de revenir quand ladite fleur sera fanée. Ce n’est pas tout à fait ce qu’écrivait Alexandre Dumas fils. Pourquoi Marguerite Gautier ne peut-elle pas tout de suite prendre Armand Duval pour amant ? « Parce que, dit Marguerite en se dégageant de mes bras et en prenant dans un gros bouquet de camélias rouges apporté le matin un camélia qu’elle passa à ma boutonnière, pace qu’on ne peut pas toujours exécute les traités le jour où on les signe ». Et au tout début de son roman, le narrateur a pris la peine de précise : « Pendant vingt-cinq jours du mois, les camélias étaient blancs, et pendant cinq ils étaient rouges ; on n’a jamais su la raison de cette variété de couleurs, que je signale sans pouvoir l’expliquer et que les habitués des théâtres où elle allait le plus fréquemment et ses amis avaient remarquée comme moi ». A l'heure où l'on parle beaucoup de pénibilité du travail, les grandes courtisanes ne sont pas les seules travailleuses touchées par la menstruation, et les artistes lyriques pourraient elles aussi revendiquer un régime spécial. Comme Aliette de Laleu l’expliquait l'an dernier sur France Musique, il ne s’agit pas simplement de remédier à un inconfort, mais bien à une impossibilité de chanter, la menstruation ayant un effet direct sur l’état des cordes vocales, non pas seulement pendant les deux à trois jours concernés, mais aussi un peu avant, d’où la nécessité de sept jours d’interruption. L’Opéra de Kiev serait un des rares aujourd'hui à offrir à ses artistes un congé menstruel chaque mois.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.