Opéra de Saint-Etienne, la mairie contre-attaque

Par Laurent Bury | lun 12 Janvier 2015 | Imprimer

Depuis novembre, leur devoir de réserve étant suspendu, le directeur de l’Opéra-théâtre de Saint-Etienne, Vincent Bergeot, et son directeur musical, Laurent Campellone, peuvent s’exprimer sur les raisons et les circonstances de leur licenciement en mai dernier par la nouvelle municipalité. Le chef d’orchestre a notamment fait des déclarations sur France Bleue (voir brève). La mairie, on s’en doute, ne voit pas les choses de la même façon. Selon Marc Chassaubéné, adjoint à la culture de la ville de Saint-Etienne, « Il avait la gestion de tous les personnels artistiques et la gestion des contrats. Il y a aussi une affaire de harcèlement grave et de manipulation. Il y a eu une dénonciation […] Laurent Campellone perturbait le travail de l’orchestre dans ses séries de répétition établies sur un calendrier […] Le problème c’est qu’il a pris quelques libertés [en répondant à des invitations extérieures] et il s’en est de plus en plus éloigné sans solliciter d’autorisations. Il a sans doute considéré que l’accord était tacite ». Quant à Vincent Bergeot, Marc Chassaubéné affirme que, sous sa direction, « beaucoup de postes ont été doublonnés. C’est la raison pour laquelle nous en supprimons dix afin de réaliser des économies ». Il ajoute que « les personnels ont exprimé à plusieurs reprises leur plus vive défiance vis-à-vis de leur direction […] on parle de harcèlement, de favoritisme, de conditions de travail dégradées. Nous avons vu des agents pleurer quand nous les avons rencontrés ». L’Opéra-théâtre est donc amené à changer de statut, pour devenir un Etablissement public de coopération culturelle, sans chef permanent. Pour le moment, la direction par interim est assurée par Eric Blanc de la Nault, ex-bras droit de Jean-Louis Pichon, le directeur qui avait lui-même été chassé en 2009. Autrement dit, plus ça change, plus c’est la même chose…

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.