Mozart dans le métro à Lyon : encore un effort pour être (en)chanté !

Par Fabrice Malkani | lun 24 Juin 2013 | Imprimer

À Lyon, quelques jours avant la première de La Flûte enchantée (Le 24 juin) sous la direction de Stefano Montanari, les usagers du métro peuvent contempler, en descendant à la station Hôtel de Ville-Louis Pradel, située juste devant l’opéra, un habillage nouveau, qui invite au rêve. Il s’agit d’un décor stylisé reprenant l’affiche du spectacle mis en scène par Pierrick Sorin et Luc De Wit – dont une retransmission sur écran géant est prévue pour le 6 juillet à 21h30. Dans l’escalier, on peut même avoir la surprise d’entendre quelques sons en montant les marches. Des capteurs permettent de déclencher des voix, respectivement identifiées par des inscriptions comme celles de Sarastro, puis de Tamino, et enfin (tout en haut) de la Reine de la Nuit. L’idée est originale. Malheureusement, le résultat n’est pas à la hauteur des attentes. « Mozart enchante le métro », proclament les affiches. « Un escalier qui joue des airs d’opéra », titrait Lyon Capitale. Bigre ! On voulait absolument entendre ça. En fait d’air d’opéra, on a droit à quelques notes isolées, sans cohérence, dont l’émission, retardée par rapport au déplacement, ne fonctionne pas à tous les coups ou se repète mécaniquement. Comme si le chant n’était que bredouillement. Rien de bien magique ni d’enchanté dans tout cela. Et ce n’est pas la vidéo postée sur Youtube par le Sytral (la société des transports lyonnais) qui sera d’une grande aide, puisque l’illustration sonore (en musique de fond) est la Marche turque, laquelle n’a de commun avec La Flûte enchantée que le fait d’avoir été composée par Mozart. Bref, l’image passe avant le son. Faut-il voir un signe des temps dans ce primat de la mise en scène sur le chant et la musique ? Espérons que non. Rendez-vous prochainement dans ces colonnes pour le compte rendu de la représentation, qu’on souhaite enchanteresse. [Fabrice Malkani]

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager