Max Emanuel Cencić : 34 ans de carrière, ça se fête !

Par Bernard Schreuders | mer 01 Février 2017 | Imprimer

Le titre comme le graphisme de la couverture rappellent les compils de variété des années 80. Erato a prélevé dans le fonds de catalogue Virgin, avec qui Max Emanuel Cenčić signait en 2007 un contrat d’exclusivité, la matière d’un véritable « best off » digne des stars du show-biz. S’il n’affiche que 40 printemps au compteur, l’artiste croate a déjà 34 ans de carrière derrière lui et peut s’enorgueillir d’un parcours qui laisse rêveur : étoile des Wiener Sängerknaben (1987-1992), puis champion des contre-ténors, producteur et metteur en scène. Mais ne lui dites pas que la vie est belle et que tout lui réussit, car s’il est libre, Max, comme l’écrivait Christophe Rizoud, cette liberté, à l'entendre, il doit sans cesse la reconquérir et chaque nouveau projet artistique s’apparente à un combat. Pour l’heure, Erato se concentre sur la trajectoire du chanteur et n’emprunte d’ailleurs qu’une brève aria à la plus ambitieuse des réalisations de Parnassus Arts, sa maison de production :  cet Artaserse de Vinci où il laissait la vedette à Franco Fagioli. Ils sont tous là, ou presque, pour contribuer à l'hommage : Tancredi et les travestis rossiniens, qu’il dote d’une virilité inédite (Arsace, Malcolm), les héros comme les vilains du seria haendélien ou vénitien et même l’Ezio de Gluck, l’éditeur piochant aussi bien dans les albums thématiques que les intégrales emmenées par Alan Curtis (FernandoEzio) ou Diego Fasolis (FaramondoFarnace). De larges extraits de récitals avec piano, publiés au début des années 90 et consacrés, pour l’essentiel, au lied (notamment Le Pâtre sur le Rocher), nous offrent aussi l’occasion de (re) découvrir la première voix, pour ne pas dire la première vie de Max Emanuel Cencic. L’auditeur sera probablement frappé par la densité d’un grain très personnel et d’une troublante familiarité, mais c’est surtout la maturité de ce musicien de seize ans qui ne laisse pas de fasciner.  

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.