Ludwig van, le mythe exposé à la Philharmonie

Par Laurent Bury | jeu 13 Octobre 2016 | Imprimer

Des manuscrits autographes, lettres ou partitions, il y en a, bien sûr. La musique de Beethoven, on l'entend aussi, tout au long du parcours. Mais plus que le compositeur proprement dit, ce que veut nous faire découvrir l'exposition présentée du 14 octobre au 20 janvier à la Philharmonie de Paris, c'est « la prodigieuse diversité de la postérité de Beethoven, saisi tout à la fois en tant qu'homme, icône, mythe, fétiche, idéologie et inspiration », nous disent ses commissaires, Marie-Pauline Martin et Colin Lemoine. Il est donc surtout question de la perception post-mortem du père de Fidelio, évoquée à travers une foule de documents iconographiques variés, jusqu'à la vidéo Deux Asticots de Jan Fabre. Evidemment, la Frise Beethoven de Klimt n'a pas pu venir de Vienne, mais on tâchera de s'en consoler en admirant les dessins, peintures, gravures et extraits de film qui émaillent le parcours, et en s'émerveillant surtout de la capacité de Beethoven « à sortir 'indemne' de toutes les récupérations, parfois douteuses, de sa musique ou de son image », en politique comme en art.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.