L’Opéra de Flandres à contre courant

Par Christophe Rizoud | mer 06 Mai 2009 | Imprimer

Après « Utopie » l’an passé, la première saison intégrale de Aviel Cahn, le nouveau directeur général de l'Opéra de Flandre se veut  « à contre-courant », tous les opéras au programme étant portés par des héros en marge de la société, passionnés, toujours en quête d’un autre monde, bien décidés à l’imposer envers et contre tous et souvent, hélas, victimes de leur tempérament : Don Carlos, Peter Grimes, Wozzeck, Madame Butterfly, Tatiana d’Eugène Onéguine, Candide selon Bernstein mais aussi, moins connus, Giasone dans l’opéra éponyme de Cavalli et Leif dans The Rage of Life, une création d’Elena Kats-Chernin. Finalement, à bien réfléchir, tous les protagonistes des opéras ne sont-ils pas « à contre-courant » et n’est-ce pas pour cela, entre autres, que nous les aimons… Christophe Rizoud
Réagissez à cet article, votre commentaire sera publié

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager