Les portraits de Danielle de Niese se suivent… et finissent par lui ressembler

Par Laurent Bury | jeu 09 Novembre 2017 | Imprimer

Depuis son mariage avec Gus Christie, le petit-fils du fondateur de Glyndebourne et actuel directeur du festival, la soprano Danielle de Niese jouit du privilège de se faire tirer le portrait comme peuvent se le permettre les membres de l’aristocratie britannique. La première effigie, présentée dans les espaces publics de Glyndebourne, n’ayant apparemment pas suffi, une seconde a été commandée, dont on peut supposer qu’elle sera elle aussi visible dans la salle abritant le grand orgue. On peut même imaginer que le modèle n’avait pas été tout à fait satisfait du portrait peint par June Mendoza en 2015, dont la ressemblance était en effet très relative. L’œuvre peinte par Fiona Graham-McKay est, en revanche, d’un hyperréalisme tel qu’on pourrait la prendre pour une photographie. Dans un entretien réalisé par la BBC durant les séances de pose, et diffusé le 31 octobre, on apprend notamment que Danielle de Niese se prépare à aborder la comtesse des Noces de Figaro, rôle dont elle réservera sans doute la primeur au festival où elle règne désormais en maîtresse. L'interview, d'une trentaine de minutes, est disponible sur le site de la BBC. 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.