Les funérailles de Rameau comme si vous y étiez

Par Laurent Bury | jeu 18 Septembre 2014 | Imprimer

On sait, grâce à un disque paru récemment et chroniqué ici-même, que Skip Sempé a conçu le projet de redonner la Messe des morts de Jean Gilles telle qu’elle fut jouée le 27 septembre 1764 lors du service célébré en mémoire de Jean-Philippe Rameau. Ce mercredi 17 septembre, donc, à l’Oratoire du Louvre, chanteurs et instrumentistes se sont surpassés pour interpréter cette œuvre hybride car largement réécrite par des contemporains de Rameau. Est-ce l’émotion liée au fait de recréer cette partition dans le lieu même où elle fut jouée ? Est-ce la présence du public, toujours plus favorable que la froideur des studios ? Le Capriccio Stravagante, le Collegium Vocale Gent et les quatre solistes semblent avoir été galvanisés par l'occasion : le chœur offre ce petit plus d’énergie qui lui manquait parfois au disque, l’orchestre multiplie les nuances et les couleurs. Très en voix, Lisandro Abadie chante avec une admirable noirceur de timbre, Fernando Guimaraes lance ses « Requiem » avec éclat, Robert Getchell se distingue dans la réécriture du « Séjour de l’éternelle paix » de Castor et Pollux, et Judith van Wanroij profite de la virtuosité du « Pie Jesu » pour déployer tous les sortilèges de sa voix. En fin de parcours, au lieu de l’Air des esprits infernaux de Zoroastre enregistré sur le disque, la Messe se conclut sur la superbe « Entrée de Polymnie » des Boréades : peut-être, après la semaine passée sur France Musique, cette substitution aura-t-elle été suggérée par Renaud Machart, qui avait jadis choisi cette pièce comme générique d’une de ses émissions. Enfin, face à l’enthousiasme du public, le Capriccio Stravagante et le Collegium Vocale Gent offre en bis le « Plorate filii Israel » tiré de l’oratorio Jephte de Carissimi. Si vous avez raté ce concert, vous avez encore une chance puisqu’il est redonné ce soir même à 20h30.

Le Service Funèbre de Jean-Philippe Rameau, dans son lieu de creation en septembre 1764
Jean Gilles - Messe des Morts (version Paris 1764)
Capriccio Stravagante Les 24 Violons, Collegium Vocale Gent. Skip Sempé (direction musicale), Judith van Wanroij (dessus), Robert Getchell (haute-contre), Fernando Guimaraes (taille), Lisandro Abadie (basse)
Paris, Oratoire du Louvre, les 17 et 18 septembre 2014 à 20h30
 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.