Le maître chanteur de Minsk, un polar wagnérien

Par Christophe Rizoud | ven 14 Juin 2013 | Imprimer

 
A la recherche d’un livre sur Richard Wagner que l’on pourrait lire à la plage, plus que le dictionnaire encyclopédique, son kilo et ses deux-mille pages, on préfèrera chez le même éditeur – Actes Sud -, Le maître chanteur de Minsk de Morley Torgov. Cet auteur canadien né en 1927 semble vouloir se faire une spécialité des polars musicaux. Son premier roman policier, Meurtre en la majeur (Actes Sud, 2010, traduit par notre collègue Laurent Bury), voyait Robert Schumann répondre aux questions de l’inspecteur Hermann Preiss (dont le nom est trop voisin de celui d’un certain baryton allemand pour avoir été choisi au hasard). Dans ce nouvel ouvrage, on retrouve ce même inspecteur, occupé à enquêter cette fois autour d’une mystérieuse menace dont fait l’objet Richard Wagner, en pleine répétition des Maîtres chanteurs de Nuremberg. Rapidement, la fiction dépasse une réalité qui pourtant tient déjà du roman. Une étrange série de meurtres vient décimer les interprètes de l’opéra. Entre les artistes avides de gloire, les courtisans jaloux et les maris trompés, les suspects ne manquent pas. Il faudra toute la perspicacité, non dépourvue d’humour, de notre limier pour résoudre une énigme qui s’achève à l’opéra, le soir de la première représentation des Maîtres Chanteurs et qui ne montre pas Wagner sous son meilleur jour, si tant est qu’il en ait un.  [Christophe Rizoud]

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager