L'Allemagne ne laissera pas tomber ses artistes

Par Bernard Schreuders | lun 16 Mars 2020 | Imprimer

Alors qu’en France ou en Belgique les appels aux pouvoirs publics se multiplient, que les artistes eux-mêmes se mobilisent, jeudi la ministre allemande de la Culture Monika Grütters promettait une aide financière du gouvernement aux institutions telles que les théâtres et les salles de concert durement touchés par les mesures prises dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. 

« Je suis consciente que cette situation a un lourd impact sur le secteur de la culture et de la création et peut causer une détresse considérable, en particulier aux institutions plus petites et aux artistes indépendants » a-t-elle affirmé, ajoutant « Je ne vous laisserai pas en plan ! » Tout en reconnaissant que la culture n’est pas seulement un luxe que nous pouvons nous permettre quand tout va bien, elle recommande aux institutions d’annuler les événements à grande échelle et d’examiner au cas par cas le maintien des événements à plus petite échelle. La ministre a demandé au gouvernement d’inviter des représentants d’institutions culturelles lors de discussions sur l’aide qui pourrait être apportée aux acteurs affectés par la politique menée dans la lutte contre la propagation du coronvirus. La question sera à l’ordre du jour de la commission de la culture et des médias du Bundestag le 25 mars. 

Olaf Zimmermann, directeur du Deutscher Kulturrat, l’association représentant l’industrie culturelle, a appelé à la création d’un fond d’urgence pour soutenir les artistes freelance et les compagnies contraintes d’annuler des spectacles. Angela Merkel a affirmé que le gouvernement réfléchissait à mettre des liquidités à disposition des compagnies touchées par le biais du Kreditanstalt für Wiederaufbau, une banque de développement appartenant à l’État. Si la Chancelière a appelé à la suppression des activités réunissant 1000 personnes, certaines régions, qui ont le dernier mot dans le système fédéral allemand, ont pris des mesures plus drastiques. La Bavière et Berlin ont ainsi fermé théâtres et salles de concerts, la ville-État décidant ensuite de fermer également les musées et toutes les autres institutions culturelles.  

 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager