La Traviata en français dans le texte

Par Christophe Rizoud | mar 23 Avril 2013 | Imprimer

Ceux qui, comme l’auteur de ces lignes, ont découvert La Traviata en écoutant les vinyles de leur grands-parents, savent que Violetta Valery traduite en français se nomme Violetta de Saint-Yves et Alfredo Germont, Rodolphe d’Orbel. Et quand bien même ils l'auraient oublié ou ne l'auraient jamais su, PromOpera et Operacademy ont décidé de leur rafraîchir la mémoire. Ces deux associations, qui œuvrent chacune à leur manière en faveur de l’art lyrique, commémoreront le bicentenaire de la naissance de Verdi par une série de représentations de son opéra le plus connu dans sa version française. Signée Edmont Duprez, cette version était encore en vigueur dans bon nombre de nos théâtres jusqu'au milieu du 20e siècle. Son retour à Paris après une cinquantaine d'année d'absence crée l'événement. Plusieurs jeunes noms prometteurs se partagent l'affiche, à commencer par le metteur en scène, Frédéric d’Elia, dont certains ont peut-être eu le loisir d'apprécier sur France 5 les Rimaquoi. Les représentations auront lieu dans un premier temps à l’espace Cardin, à Paris, les 8 et 9 juin puis à l’Espace Saint-Pierre de Neuilly les 11, 13, 16, 18, 20, 23, 25 et 27 juin. [Christophe Rizoud]

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager