« La nature est un grand spectacle qui ressemble à celui de l’opéra »

Par Laurent Bury | lun 25 Janvier 2016 | Imprimer

A en croire les adeptes de l’Art pour l’art, la musique était de tous les arts le plus abstrait, c’est pourquoi, selon Walter Pater, tout art aspire constamment à la condition de la musique. Et de toutes les formes de musique, l’opéra est assurément la plus artificielle, la plus éloignée du monde réel. L’art lyrique a-t-il dès lors sa place dans l’ouvrage que vient de faire paraître Emmanuel Reibel, Nature et musique ? Oui, car malgré toute la stylisation qu’il fait subir à la réalité, la musique vocale s’est toujours inspiré de la nature : dans l’opera seria, c’est l’aria di paragone qui imite les tempêtes, dans le lied et la mélodie, c’est la description des paysages, dans la tragédie lyrique, les trembleurs d’Isis évoquent le froid de l’hiver, dans l’opéra romantique, l’éruption du Vésuve met fin à La Muette de Portici. Evidemment, c’est peu au regard de la quantité de musique à programme qu’on a pu composer en cinq cents ans, mais CO2 de Battistelli a montré que l’opéra pouvait désormais chercher à sauver la planète. Et comme Fontenelle l’écrivait il y a quelques siècles, la nature ressemble à un opéra, puisque nous n’en voyons que le spectacle sans pouvoir connaître l’envers du décor...

La Nature et la musique, Fayard/Mirare, janvier 2016, 192 pages, 15 euros, ISBN 978-2-213-70045-8

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager