La 3e Scène, est-ce bien raisonnable ?

Par Christophe Rizoud | jeu 23 Février 2017 | Imprimer

Pour démocratiser l’opéra et l’ouvrir aux générations les plus jeunes, faut-il demander à un rappeur à la mode – Abd Al Malik – de remettre au goût du jour l’histoire d’Otello en un court-métrage d’une dizaine de minutes où l’action est transposée aujourd’hui dans une cité et la musique de Verdi arrangée par Arnaud de Solignac (un dub de bribes de l'enregistrement dirigé par Friedrich Haider avec Robert Dean Smith dans le rôle-titre) ? Telle est l'option choisie par l’Opéra national de Paris dans ce qui constitue un nouvel épisode de la 3e Scène, ce concept présenté comme nouveau dont on avoue n’avoir toujours pas compris ni l’intérêt, ni la cible. Raison pour laquelle, vraisemblablement, nous ne sommes pas le mieux placé pour répondre à la question posée initialement. Après avoir cependant regardé non sans ennui ledit clip, du début à la fin, tout en songeant au régime amincissant auxquels sont soumis les budgets de la plupart des maisons d’opéra, en France et ailleurs, une autre question nous vient aux lèvres : combien ça coûte ?

 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.