Jennifer Wilson : annulation forcée à Bayreuth

Par Christophe Rizoud | mar 19 Juillet 2016 | Imprimer

Il y a plusieurs manières pour un chanteur d'opéra de communiquer son retrait d'une production. Habituellement, des raisons personnelles ou de santé sont invoquées sans plus de développement – c'est la solution choisie dernièrement par Javier Camarena pour annoncer qu'il ne chantera finalement pas le rôle de Fenton dans Falstaff à Verbier le 29 juillet (il est remplacé par Atalla Ayan). D'autres au contraire préfèrent donner des explications détaillées et, lorsqu'ils ne pratiquent pas la langue de bois, cela peut devenir riche d'enseignement. Ainsi, la soprano Jennifer Wilson raconte-t-elle son annulation forcée dans Die Walküre à Bayreuth cet été avec une sincérité qui aide à comprendre sa frustration : « Avec de profonds regrets et une grande déception, je suis contrainte d'annoncer que j'ai accepté, sur le principe (les conditions financières sont encore en cours de négociation), le rachat du contrat par lequel j'étais engagée pour chanter Sieglinde cette année au Festival de Bayreuth. Dès l'été dernier, Marek Janowski avait exprimé des réserves sur le manque de contraste vocal entre moi et la formidable Catherine Foster. Il les a répétées à l'automne quand mon agent a appris que le Festival me demandait de renoncer au rôle, puis ils semblent avoir changé d'avis. Bayreuth m'a assuré qu'ils me voulaient dans le rôle et m'a encouragée à venir comme prévu cet été.
La malchance a voulu que j'arrive avec la grippe et une grave laryngite. J'ai participé à toutes les répétitions, mais il m'a fallu dix jours pour récupérer ma voix, et à ce moment-là, les répétitions avec orchestre ont commencé. Lors de ces répétitions, j'ai chanté à pleine voix, et j'étais à un niveau vocal qui m'aurait permis de participer à une représentation. J'ai chanté tout à fait correctement lors de trois italiennes, et lors de trois répétitions-marathon avec orchestre et mise en scène. Peut-être mon volume sonore lors de ces répétitions n'a-t-il fait que confirmer Maestro Janowski dans son opinion préalable, scellant ainsi mon destin. Mais samedi dernier, nous avons eu une entrevue où il m'a dit qu'il n'avait aucun reproche à m'adresser quant à ma voix, ma préparation ou mes qualités musicales, et qu'il était très content du travail accompli ensemble lors des italiennes et des mise en scène orchestre. Cependant, il m'a dit qu'il considérait que j'avais une voix pour Brunnhilde plutôt que pour Sieglinde. Il voulait un timbre différent pour le rôle, et il m'a demandé de me retirer. Il m'a dit qu'il ne dirigeait plus d'opéras scéniques parce qu'il déteste les productions actuelles, mais que s'il devait diriger une
Walkyrie en concert, il serait ravi que je sois sa Brunnhilde.
Et voilà. Je souhaite le plus vif succès à ma remplaçante, ma superbe amie et collègue Heidi Melton, pour ses débuts à Bayreuth, et je dis toï toï toï à mes merveilleux collègues ! Je continue à espérer que je pourrais un jour chanter sur la Colline sacrée.
 »

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.