In memoriam Brian Asawa

Par Bernard Schreuders | lun 02 Octobre 2017 | Imprimer

La nouvelle nous avait d’abord laissés incrédules, tant elle paraissait invraisemblable : le 18 avril 2016, une insuffisance hépatocellulaire emportait Brian Asawa alors en pleine force de l’âge – ce premier octobre, il aurait dû fêter ses 51 ans ! Profitons-en pour signaler l’hommage, discret au point d’échapper aux radars, que Sony rendait au contre-ténor star des années 90 en publiant il y a quelques mois un coffret de 5 CD parus sous différents labels. Au recueil de lute songs intitulé The dark is my delight (Arne, Campion, Dowland, anonymes) qui marquait en 1997 son arrivée chez RCA succédaient, en 1998, Vocalise, florilège de mélodies (Fauré, Medtner, Villa-Lobos, Rachmaninoff) où le troublant mezzo était accompagné par l’Academy of St. Martin in the Fields, puis, en 2000, More than a day, un récital entièrement dédié à Ned Rorem qui orchestrait pour lui son cycle From an Unknown Past, Sony complétant le volet contemporain du programme avec deux des trois chansons que Brian Asawa avait commandées à Jake Heggie (Encountertenor) et créées au Wigmore Hall (1995) avant de les graver sur l’album The Faces of love où il partageait la vedette avec, entres autres, Renée Fleming, Jennifer Larmore et Carol Vaness.   

En 2000 toujours sortait, mais cette fois chez Deutsche Harmonia Mundi, un volume de cantates d’Alessandro Scarlatti, en réalité enregistrées en juin 1997 sous la conduite de Nicholas McGegan. A peine quelques jours plus tôt et dans la foulée du Festival Händel de Göttingen, le chef américain avait dirigé, pour les micros de Conifer Classics, une intégrale de Serse qui devait paraître l’année suivante et dont Sony propose ici de larges extraits qui ne se limitent pas au rôle d’Arsamene interprété par Brian Asawa. Ce coffret ne réunit donc que des reprises et ses admirateurs regretteront sans doute l’absence d’inédit. Certains seront peut-être commercialisés un jour, notamment des captations live, mais en attendant, cette compilation nous permet d’apprécier l’éclectisme de l’artiste et de redécouvrir une vocalité à nulle autre pareille dont le pouvoir de fascination demeure intact.  

 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.