Heurs et malheurs de l'Opéra de Paris (il y a trois siècles)

Par Laurent Bury | ven 19 Avril 2013 | Imprimer
-
Non content d’animer le site operabaroque.fr, véritable mine de renseignements sur l’opéra pré-mozartien, Jean-Claude Brénac est aussi un auteur prolifique. Sous le pseudonyme transparent de Claude-Jean Nébrac, il vient de faire paraître L’Académie royale de musique de 1692 à 1697, mais tout est dans le sous-titre, Journal imaginaire de Jean-Nicolas de Francine, Directeur de l’Opéra. Il s’agit en effet d’un ouvrage de fiction, qui donne la parole au gendre de Lully, personnage dont Claude-Jean Nébrac avait publié en mai 2012 les Mémoires imaginaires. Ce nouveau récit, où des passages dialogués se mêlent à une narration plus informative, laisse voir, au fil des échecs (Médée de Charpentier, Céphale et Procris de Jacquet de la Guerre) ou des succès (Didon de Desmarest), une nouvelle sensibilité qui se forme à mesure que le public délaisse la tragédie lyrique pour se tourner vers les formes brèves mêlées de danse. Dans les dernières pages, on voit se lever l’astre de Campra, auquel Francine a confié le livret de L’Europe galante, soumis par Houdar de la Motte, mais la création en octobre 1697 de ce qu’on considère comme le premier opéra-ballet sera peut-être le point de départ d’un prochain volume. [Laurent Bury]
L'Académie royale de musique de 1692 à 1697. Journal imaginaire de Jean-Nicolas de Francine, Directeur de l'Opéra, par Claude-Jean Nébrac, 204 pp., Books on Demand, mars 2013, 15 euros.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager