Hervé Niquet, spirituel et florentin

Par Claude Jottrand | mar 10 Septembre 2013 | Imprimer

C’est un programme essentiellement florentin, composé à la gloire des Médicis, que le Concert Spirituel d’Hervé Niquet est venu présenter l’autre soir à Bruxelles, dans le cadre du KlaraFestival. Soigneusement composé en suivant l’ordinaire de la messe - précédée d’une procession et suivie d’un motet - le concert proposait des pages très généreusement polyphoniques (jusqu’à quarante voix) et pour la plupart totalement inconnues de quatre compositeurs nés entre 1502 et 1605 : Francesco Corteccia, Alessandro Striggio, Claudio Monteverdi et Orazio Benevoli. Si le volume sonore provoqué par l’addition des voix et des instruments était impressionnant, remplissant tout l’espace de l’église Notre Dame de la Chapelle et saturant les oreilles jusqu’à l’ivresse, le soin mis dans l’exécution était plus relatif. Niquet excelle à sculpter de grandes masses sonores, mais ses effectifs sont plus vulnérables dès lors qu’il faut chanter à un par pupitre. C’est la différence entre un ensemble vocal, où tous les chanteurs sont aussi des solistes, et un chœur, si bon soit-il. Peu de couleurs, peu de nuances, c’est surtout la construction polyphonique qui était ici mise en avant, soulignant avec force le caractère impressionnant et la solennité de ces partitions par la plénitude charnue du son. [Claude Jottrand]

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager