Herblay, un exemple à suivre

Par Sylvain Angonin | mar 24 Mai 2011 | Imprimer

Agé de 7 à 77 ans, c’est un public varié qui a pu apprécier la première représentation de la production lyrique de la saison, Rigoletto, au théâtre Roger Barat d’Herblay (95). Si la présence de nombreux enfants peut étonner, ce projet-opéra répond à la volonté de s’adresser à un public scolaire afin de rendre accessible et compréhensible l’art lyrique dès le plus jeune âge (cf. la brève du 10 mai dernier). L’exposition consacrée à l’œuvre réalisée par les 1700 jeunes est le témoignage d’une démarche pédagogique aboutie. Mais ce qui atteste de la réussite de cette approche unique en France, c’est le silence quasi-religieux qui perdure tout au long de la représentation. Précisant ne vouloir en rien « céder à la tentation du décoratif, au risque de noyer le sens véritable de l’œuvre dans une narration linéaire», Bérénice Collet choisit une scénographie épurée. Les décors cosy de Christophe Ouvrard permettent de mettre en relief les situations et les sentiments des personnages. Les lumières d’Alexandre Ursini servent subtilement la scénographie en y apportant un climat ouaté. Les interprètes y évoluent dans les costumes contemporains élégamment conçus par Ouvrad.
Mercedes Arcuri dans le rôle de Gilda est une artiste à suivre de près. Sa voix pure et sonore dévoile une vélocité admirable. En attestent les sublimes vocalises du premier acte. Avec son timbre séducteur, Marc Sala maîtrise les difficultés du rôle du Duc de Mantoue, n’était la puissance qu’il lui reste à améliorer. Annoncé souffrant, Matthieu Lécroart en Rigoletto s’est brillamment battu pour mener à bon port cette représentation. Son engagement scénique compense les limites vocales imposées par son état de santé : l’émotion est au rendez-vous. Jean-Luc Tingaud dirige avec équilibre L’Orchestre-Atelier OstinatO. Si la musique s’écoute agréablement, on apprécie aussi l’enthousiasme de ces jeunes musiciens situés juste en dessous de la scène et intégrés pleinement à la scénographie. Les élèves du Conservatoire municipal de musique d’Herblay, les rôles secondaires et les chœurs apportent avec talent, leur contribution à cette merveilleuse aventure.
Ce soir là, alors que les chaleureux applaudissements résonnaient à l’intérieur de la salle, on pouvait distinguer les parents qui attendaient patiemment de recueillir les impressions de leur progéniture. Ces enfants ont-ils conscience de la chance qu’ils ont de profiter d’un tel projet qui fait ses preuves et qui mériterait d’être suivi ? [SA]
 
Prochaines représentations :
Jeudi 26 mai à 20h
Samedi 28 mai à 20h
Mardi 31 mai à 20h
 
Les scolaires
Mardi 24 mai à 20h
Lundi 30 mai à 20h
 
Théâtre Roger Barat : 01-39-97-79-73
http://www.herblay.fr/culture/theatre-roger-barat/
www.fnac.com
www.ticketnet.fr
 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager