Grand Soir « Passions », un concert cathartique à la Philharmonie ?

Par Laurent Bury | dim 10 Avril 2016 | Imprimer

La Philharmonie de Paris propose régulièrement des concerts intitulés « Grands soirs », dont l’Ensemble Intercontemporain est généralement le héros. Associé ce samedi 9 avril à l’Orchestre de Paris, le programme tournait autour de la notion de « Passions », non sans quelques bizarreries, puisqu’à la musique des XXe et XXIe siècles se mêlait un peu de Bach, de larges extraits de la joyeuse cantate profane « O holder Tag, erwünschte Zeit », et un récitatif et air tiré de la Passion selon saint Matthieu. On le sait, les interprètes du répertoire contemporain ont souvent des affinités avec le baroque, mais on s’explique mal la présence de ces pages juxtaposées à des œuvres allant de Varèse (superbes Offrandes pour soprano et ensemble instrumental) jusqu’au Slovène Vito Žuraj, le plus jeune des compositeurs retenus, avec Insideout, pour soprano, baryton et ensemble, évocation-éclair d’une rencontre amoureuse vite suivie de sa dislocation, où s’ébattent la soprano Yeree Suh et le baryton Jarrett Ott. Outre des pages purement orchestrales, comme Passacaille pour Tokyo de Philippe Manoury et Stille und Umkehr de Bernd Alois Zimmermann, le morceau de résistance était Erwartung, interprété par Solveig Kringelborn, dont le timbre crémeux et la présence chaleureuse apprivoise sans peine l’écriture vocale Schönberg, finalement beaucoup moins novatrice que son écriture orchestrale, ce versant-là de l’entreprise étant assuré de main de maître par le chef (et compositeur) Matthias Pintscher. Autrement dit, des passions, il y en avait de toutes sortes, de quoi largement s'en régaler, ou peut-être s'en purger, comme nous y invitait la sagesse des anciens.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.