France Musique, la chasse aux sorcières continue

Par Christophe Rizoud | dim 29 Juin 2014 | Imprimer

Alarmé par la chasse aux sorcières menée par la nouvelle directrice de France Musique, Marie-Pierre de Surville, nous invitions nos lecteurs hier à signer une pétition sur Facebook pour la réintégration immédiate des producteurs licenciés. La page de cette pétition nous apprend aujourd'hui qu'une deuxième vague de licenciements se prépare avec dans la charrette, Charles Pierre Vallière, Jean Michel Dhuez, Xavier Prévost et Olivier Barrot

Qu'une nouvelle direction entraine de nouvelles orientations n'a a priori rien de choquant. Ce qui dans l'histoire nous inquiète – et que semble confirmer cette deuxième charrette –, c'est la volonté clairement affichée de faire de l'audimat à tout prix, au mépris de la qualité et de la mission d'éducation qui doit être celle du service public. Trop de musicologie ?  Trop de parlotte ? Comme le dit si bien Constance Clara sur Twitter : « Quand on veut écouter de la musique y a les CDs ou Qobuz. Pour tout le reste il y a France Musique ». Jusqu'à quand ?

N.B. : Nous ne sommes pas à l'origine de la pétition qui circule sur Facebook. A notre connaissance, il est indispensable de disposer d'un compte Facebook pour signer cette pétition.
 
 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager