Erwin Schrott est tango, tango

Par Christophe Rizoud | mer 11 Mai 2011 | Imprimer

Avec Rojotango, son premier album chez Sony Classical, Erwin Schrott, plus latin lover que jamais, a décidé de s’écarter des chemins lyriques pour retourner aux origines de son art : l’Amérique du Sud, terre de passions et de rythmes où tant de musiques prennent leurs sources. La samba, que le beau ténébreux taquine le temps d’un « Insensatez » et d’un « Desde que o samba é samba » moites à plaisir, mais surtout le tango qui baigne de son pas boiteux et de son bandonéon l’essentiel des plages de cet enregistrement. Le tango dont Erwin Schrott, assisté du pianiste Pablo Ziegler, se plait à dramatiser encore le propos, aidé dans cette entreprise de séduction par la mâle caresse d’un timbre dont on connaît la sensualité. Ici, la  plainte amère  de « Milonga en el vento »; là, la rage d'un « Rinasceró » vengeur ou auparavant le râle qui ensanglante « Los pajaros perdidos ». C’est peu dire que Rojotango ne fait pas dans la demi-mesure. Nous ne nous en plaindrons pas, habitués que nous sommes, nous amateurs d’opéras, à l’emphase et à l’excès. Art lyrique et tango sont d’ailleurs à en croire Erwin Schrott taillés dans le même bois : « Dans un opéra, le ténor tombe amoureux de la soprano, la soprano tombe malade et meurt, le baryton tue le ténor et se retrouve seul à se lamenter… Tout ça arrive aussi dans le tango, mais en trois minutes au lieu de trois heures ! ». Erwin Schrott viendra à la rencontre de son public demain 12 mai à 18h30 à la FNAC Paris-Ternes. Christophe Rizoud

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager