Décès de Michel Butor, écrivain et lyricophile

Par Laurent Bury | jeu 25 Août 2016 | Imprimer

Grand amateur de musique, notamment d'opéra, récitant de concerts divers et variés, l’écrivain français Michel Butor vient de décéder, ce 24 août, à l’âge de 89 ans. Considéré comme un des piliers du nouveau roman depuis la publication en 1957 de La Modification (Prix Renaudot) écrit à la deuxième personne du pluriel, Butor était aussi l’auteur d’un texte qui n’avait pas peu contribué à réhabiliter l'art lyrique auprès des milieux intellectuels, « L’Opéra c’est-à-dire le théâtre » (Répertoire III, 1968). En janvier de l’année suivante, Jules Bastin et Louis Devos, entre autres, créaient Votre Faust à la Piccola Scala, « fantaisie variable, genre opéra» d’Henri Pousseur sur un livret conçu par Michel Butor ; cet ouvrage mythique (sept heures de musique composée, mais jamais interprétée dans son intégralité, et seulement trois productions, en 1982, 1999, et 2013 depuis la création milanaise) devait marquer le début d’une longue collaboration entre le compositeur belge. Cette année, l’écrivain devait être le récitant d’un concert donné ce dimanche 28 août dans le cadre du festival Berlioz de la Côte-Saint-André ; Daniel Mesguich lira le texte écrit par Michel Butor pour accompagner l’interprétation des Goyescas de Granados par le pianiste Jean-François Heisser.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager