David Daniels, adieu le baroque ?

Par Laurent Bury | ven 06 Février 2015 | Imprimer

Le contre-ténor américain David Daniels aura cinquante ans l’an prochain et fête cette année un quart-de-siècle de carrière. A l’Opéra de Paris, on ne l’a guère vu qu’en César lors d’une reprise de Giulio Cesare en 2002, et encore, pour une représentation seulement ; ses dernières apparitions en France remontent au premier semestre 2013, lorsqu’il tint successivement le rôle-titre dans Radamisto et celui Tirinto dans Imeneo au Théâtre des Champs-Elysées. Pourtant, Haendel semble passer au second plan. A compter d'aujourd'hui, 6 février, et jusqu'au 15, il reprend à Philadelphie l’opéra de Theodore Morrison Oscar, inspiré par la vie d’Oscar Wilde, créé à Santa Fe en juillet 2013. Et en juin, il fera ses débuts à l’Opéra de Vienne dans The Tempest de Thomas Adès, avec le personnagedu bouffon Trinculo, dans la production de Robert Lepage créée au Met (où le rôle était tenu par Iestyn Davies). David Daniels aurait-il dit adieu à la musique baroque ? L’avenir le dira.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.