Dans l'intimité de Leyla Gencer

Par Maurice Salles | jeu 04 Octobre 2018 | Imprimer

A Milan, l’exposition dédiée à Leyla Gencer à l’occasion du dixième anniversaire de sa mort, signalée ici-même par Laurent Bury, évoquait la vie publique de la cantatrice à partir de documents, costumes et photographies, relatifs à sa longue présence à la Scala. A Istanbul, c’est une autre approche qui a été choisie par IKSV, qui l'organise. Dans les locaux de la Fondation Borusan pour les arts et la culture, sur la rue de l’Istiqlal, l’artère chic et branchée de la ville dans le quartier de Pera, c’est une Leyla Gencer intime qu’il est permis d’approcher. Bien sûr des extraits de captations vidéo et d’enregistrement restituent l’image et le son qui font revivre l’artiste lyrique. Mais les photographies la montrant enfant, avec sa famille, ou jeune femme au regard grave qui semble plongée dans une méditation mystérieuse, nous la rendent plus proche. A créer cette impression participent quelques meubles personnels : le piano droit sur lequel reposent des partitions reliées, celle ouverte au-dessus du clavier, chargée d’annotations, et le grand fauteuil avec son pouf assorti où elle devait s’asseoir et allonger ses jambes. Un lampadaire le surplombe, et sur un guéridon voisin quelques livres entassés témoignent des lectures de Leyla Gencer. Ils sont tous en français et remontent peut-être à son adolescence, quand elle s’éprenait de la tragédie française et de l’alexandrin. Est-on à la source intime de la noblesse qu’elle sut donner à ses rôles ? Cette empreinte sur les coussins, est-ce la sienne ? On ferme les yeux et on ne serait pas surpris en les rouvrant de découvrir les siens, si profonds, en train de nous sonder. Si l’exposition de Milan s’adressait à la mémoire, celle d’Istanbul s’adresse à notre cœur. Accessible jusqu’au 10 octobre.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.