Charles Anthony et les illustres inconnus du Met

Par Laurent Bury | mar 08 Décembre 2015 | Imprimer

C’est fou ce que le dépouillement méthodique des archives peut révéler. Grâce à Wikipédia, de petits malins se sont amusés à dresser la liste des chanteurs qu’on a le plus entendu au Metropolitan Opera de New York au cours du XXe siècle. Le plus curieux, c’est qu’à une exception près, ce sont tous d’illustres inconnus. Avec 2928 représentations, depuis l’Innocent de Boris Godounov en 1954 jusqu’à Altoum de Turandot en 2010, le ténor Charles Anthony (1929-2012) arrive en premier, suivi par le baryton George Cehanovsky et par le ténor Angelo Badà. Après ce trio de tête qui dépasse les 2000 prestations, vienent le ténor Paul Franke, le baryton Louis d’Angelo, le baryton-basse James Courtney et le ténor Andrea Velis. En huitième position, on relève un nom moins ignoré que les autres, celui de la basse Paul Plishka, qui ne totalise « que » 1642 représentations, mais avec de grands rôles, contrairement aux comprimarios qui l'entourent. En fin de liste, la basse Paolo Ananian et le ténor Giordano Paltrinieri. Thelma Votipka, la femme qui a le plus chanté au Met, arrive loin derrière, avec « seulement » 1442 (elle fut plus de cent fois Flora de La Traviata).

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager