Bouddhiste, Butterfly ?

Par Laurent Bury | mar 18 Août 2015 | Imprimer

A partir du 9 septembre, le Musée d’Ethnologie de Genève (MEG) présentera une exposition intitulée « Le bouddhisme de Madame Butterfly ». Le mélomane ne peut s’empêcher de hausser un sourcil : de Bouddha, il n’est guère question dans le chef-d’œuvre de Puccini, où l'on mentionne plutôt les Kami, ces dieux que l’héroïne juge « paresseux et obèses », et où Suzuki invoque Izanagi, Izanami et Saruta-hiko (si on leur restitue leur véritable nom japonais), divinités du shintoïsme ! Et si l’oncle bonze, effectivement bouddhiste, intervient au premier acte, c’est pour punir Cio-Cio-San d’avoir renié sa religion au profit du christianisme… Hormis la geisha figurant sur l'affiche du MEG, empruntée au programme de la saison 1909-1910 de l’Opéra de Genève, il n’est pas sûr que Puccini soit très présent dans cette manifestation consacrée plus largement au « japonisme bouddhique », l'opéra étant simplement là pour résumer l’intérêt des Occidentaux pour le Japon vers 1900. L’exposition genevoise n’en devrait pas moins offrir un contrepoint intéressant aux représentations de Madama Butterfly sur lesquelles s’ouvrira le 5 septembre la nouvelle saison de l’Opéra de Paris. [Plus d'informations sur le site du MEG]

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.