Attention, Stefano Poda arrive !

Par Laurent Bury | jeu 20 Octobre 2016 | Imprimer

Depuis près d’une décennie, le metteur en scène, scénographe, costumier et éclairagiste Stefano Poda se fait remarquer dans son Italie natale par des productions d’opéra qui laissent rarement indifférent, et qui se reconnaissent à quelques caractéristiques immuables quelle que soit l’œuvre abordée : en général, des figurants plus ou moins dévêtus qui évoluent avec une lenteur hiératique à traver des décors monumentaux et blancs. L’attention internationale fut d’abord attirée par la publication en DVD de la Thaïs montée à Turin en 2008, avec ses moulages géants d’oreilles, de seins ou de fesses devant lesquels chantait l’héroïne de Massenet. Depuis, Stefano Poda est invité en Allemagne, en Argentine ou en Autriche. Très vite, nos voisins francophones l’invitèrent, Liège l’accueillant dès 2009 pour un Falstaff, tandis que son Faust et son Ariodante ont fait grand bruit à Lausanne au printemps dernier. Voici que Stefano Poda s’apprête à faire ses débuts en France, à partir du 21 octobre, avec un Elisir d’amore pour l’Opéra du Rhin, où le décor et les costumes sont envahis par la végétation : automobile et murs couverts de gazon, robes en fleurs… (plus de renseignements sur le site de l'OnR).

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.