Après Gwyneth Jones, Gwyn Hughes Jones

Par Laurent Bury | ven 27 Février 2015 | Imprimer

Le Pays de Galles, ce n’est pas nouveau, est un réservoir de grands chanteurs, du passé, comme Geraint Evans, ou d’aujourd’hui, comme Bryn Terfel. Dans la production des des Maîtres-chanteurs de Nuremberg que propose en ce moment l’English National Opera, conçue par Richard Jones en 2010 pour le Welsh National Opera, Hans Sachs n’est pas Bryn Terfel, qui réserve son incarnation à Covent Garden, mais Iain Paterson vaut le détour. Pourtant, ce qui suscite surtout les commentaires, c’est la prestation du ténor gallois Gwyn Hughes Jones. Aucun lien de parenté, semble-t-il, avec sa compatriote et homonyme Gwyneth Jones. Seul point commun : le répertoire wagnérien. A Paris, on l’a entendu en 1997 en Ismaele de Nabucco, le rôle avec lequel il a fait ses débuts professionnels deux ans auparavant, et en Camille de La Veuve joyeuse, puis Lyon a pu l’applaudir en Werther. En mai, à Glasgow, il retrouvera le rôle de Manrico, qu’il a déjà interprété au Met en 2012.

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager