Après Carmen, au tour de Médée d'être chambardée

Par Maximilien Hondermarck | mar 11 Décembre 2012 | Imprimer

On peut – on doit – être interloqué, bousculé, par la Médée de Warlikowski et Rousset qui débutait hier soir au Théâtre des Champs-Eysées. Les broncas au rideau sont habituelles, elles font la vie de nos théâtres, les sortent de la torpeur polie qui les plombent neuf soirs sur dix. C'est une autre affaire d'interrompre le cours d'un spectacle au sommet de sa tension, par des âneries et des grossièretés lancées sous le masque de l'anonymat. Le prétexte d'un interlude sixties a déchaîné les fauves : « Arrêtez avec cette musique de merde ! », « Dehors les chanteurs ! », « J'ai payé pour de l'opéra ! ». Et leur chef de meute de beugler : « Il y a des théâtres pour ça ! »... Ah pardon, dans ce cas m'expliquerais-tu, noble inconnu, la belle conception de l'art pour lequel tu renierais père et mère, et tuerais peut-être tes enfants ? Il aura fallu un bien placé « Ce n'est tout de même pas Hernani ! » et l'intervention de Vincent le Texier (« En effet, il serait préférable que vous partiez ») pour galvaniser la majorité enthousiaste et faire taire les malappris. Dans les dents ! Critique de ce spectacle – bouleversant – à suivre dans ces colonnes. [Maximilien Hondermarck]

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.