Adam Plachetka à Montpellier, live ou radio ?

Par Yvan Beuvard | dim 20 Juillet 2014 | Imprimer

Le public se presse, nombreux, au concert du Festival de Radio-France Montpellier Languedoc Roussillon pour écouter Adam Plachetka, jeune baryton-basse tchèque dont la carrière est déjà riche. Entre un Prélude de Parsifal, en tous points splendide, et une belle Quatrième symphonie de Brahms, donnés par l'Orchestre National de France dirigé par Alain Altinoglu, le programme offre deux compositeurs relativement rares. Tout d'abord, de Rudi Stefan, Liebeszauber, ballade pour baryton et orchestre, de 1914. Une partition expressionniste dont l'orchestration, très personnelle, n'a rien à envier ni à Strauss, ni à Mahler. Hélas, Adam Plachetka  ne quitte qu'exceptionnellement des yeux sa partition, au niveau du nombril, et son émission, remarquable lorsqu'il fait face au public, est considérablement amoindrie par sa posture. Il en ira de même, ce qui est impardonnable, pour  trois des plus célèbres lieder de Schubert orchestrés par Reger, dont Hermann Prey et Gary Bertini nous avaient livré un splendide enregistrement. Un chanteur de cette dimension, sans allusion à sa corpulence, ne connaitrait-il pas par coeur ErlkönigPrometheus et le Gruppe aus dem Tartarus ? La mélodie reproduit en effet scrupuleusement celle de Schubert. L'orchestration de Reger présente peu d'intérêt, particulièrement si on la compare à celles de Berlioz, Liszt, Offenbach et  de tant d'autres. Pire, elle double en permanence le chant dans Erlkönig, comme si l'oeuvre pouvait se passer de chanteur... Le Prometheus, sans doute la plus dramatique illustration du Sturm und Drang, semble trop dépourvu de cette révolte, de ce cri, de cette douleur qui interpellent Zeus. Oublions ! Ou plutôt, écoutons sur France-Musique (le concert est diffusé aussi par l' U.E.R.) où, enfin, on entend un splendide baryton. Grâce à la magie de la technique, tout change. 

Rudi Stephan : Liebeszauber, ballade pour baryton et orchestre sur un poème de Friedrich Hebbel. Franz Schubert : 3 Lieder orchestrés par Max Reger: 1. Gruppe aus dem Tartarus ; 2. Prometheus ; 3. Erlkönig
Adam Plachetka, baryton. Orchestre National de France. direction musicale : Alain Altinoglu
Festival Radio-France Montpellier Languedoc Roussillon. Opéra Berlioz - Le Corum.  Mercredi 16 juillet 2014, 20 h
 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.