Sur les ondes lyriques en novembre 2019

Par Marie-Laure Machado | sam 02 Novembre 2019 | Imprimer

Mois des brumes et des vents, ce novembre d’ondes lyriques a pourtant des airs de septième ciel : de pyrotechnies vocales inouïes, d’ardeurs romantiques et d’opéra-tango, en zones rococo, surnaturelles, voire philosophiques, un authentique festin de musique comme de mise en scène.


Dernière minute

. Jeudi 7 novembre, 20h CET, RAI3-radio : Gioachino Rossini, Ermione – Naples, Teatro di San Carlo, première – direct 2019 - voir aussi commentaire et liens au samedi 9 novembre

. Vendredi 8 novembre, 19h30 CET, Radio-Clàsica : Hector Berlioz, Roméo et Juliette – Madrid, Teatro Monumental, direct 2019

. Vendredi 8 novembre, 19h30 CET, RAI3-radio : Wolfgang Amadeus Mozart, Idomeneo Re di Creta – Rome, Teatro dell’Opera, première – direct 2019

. Samedi 9 novembre, 20h CET, RAI3-radio : Richard Strauss, Die Ägyptische Helena – Milan, Teatro alla Scala, direct 2019

. Dimanche 10 novembre, sur Arteconcert, et dimanche 11 novembre, 00h05 CET, Arte.tv : Giuseppe Verdi, Nabucco – Opéra de Zurich, 2019

. Dimanche 10 novembre, 21h CET, Radio-Classique, et toujours sur France.tv : Vincenzo Bellini, Norma – Toulouse, Théâtre du Capitole, 2019

. Mardi 12 novembre, 20h CET, France-Musique : Programme Heinrich Schütz – Joël Suhubiette et l’Ensemble Jacques Moderne – Tours, Eglise Notre-Dame la Riche, Festival Concerts d’Automne, 2019

. Jeudi 13 novembre, 17h CET, medici.tv : Sonya Yoncheva chante Puccini – Moscou, Tchaïkovsky Concert Hall, direct 2019

. Vendredi 15 novembre, 20h CET, RAI3-radio : Giacomo Puccini, Trittico – Florence, Teatro del Maggio Musicale Fiorentino, première – direct 2019

. Samedi 16 novembre, 11h CET, France-Musique : Roberto Alagna – Album « Caruso 1873 » - Emission « Etonnez-moi Benoit » - Paris, Maison de la Radio, 2019

. Samedi 16 novembre,  05h CET, Arteconcert : Hervé, Mam’zelle Nitouche – Opéra de Lausanne, 2019

. Mercredi 20 novembre, sur Métaclassique : Double entretien sur la jouissance en musique avec la romancière Irène Gayraud et le pianiste Denis Pascal – Emission n°42, produite et réalisée par David Christoffel - 2019  

. Depuis dimanche 17 novembre, sur France3.tv.replay jusqu’au dimanche 24 novembre : Francesco Cavalli, La Calisto – Opéra de Strasbourg, 2017

. Depuis mercredi 20 novembre, en replay sur BRKlassik-radio : Erich Wolfgang Korngold, Die Tote Stadt – Munich, Bayerische Staatsoper, 2019

. Vendredi 22 novembre, 19h30 CET, TCFwebTV : Giuseppe Verdi, Il Trovatore – Gênes, Teatro Carlo Felice, première – direct, 2019 et aussi dimanche 1er décembre, 19h30 CET, TCFwebTV

. Vendredi 22 novembre, 19h CET, Operavision : Gerald Barry, The Importance of Being Earnest – Fribourg, Neue Oper, 2019

. Dimanche 24 novembre, 11h CET, CatalunyaMusica : Béla Bartók, Le Château de Barbe-Bleue – Barcelone, Auditorium, direct, 2019

. Dimanche 24 novembre, 20h CET, Radio-Classique : Maurice Ravel, L’Enfant et les Sortilèges – Oman, Opéra Royal de Mascate, production Opéra de Lyon,  2019

. Mardi 26 novembre, 00h55 CET, France2.tv, puis France2.tv.replay : Brett Dean, Hamlet – Festival de Glyndebourne, 2017

. Vendredi 29 novembre, 19h CET, Operavision : Bedřich Smetana, La Fiancée Vendue – Stockenchurch, Garsington Opera, 2019   

. Depuis mercredi 27 novembre, sur Métaclassique : N°43 – « Alléger » - Claude Debussy – et à partir de mercredi 4 décembre, sur Métaclassique : N°44 – « Découvrir » - Héloïse Gaillard - Ensemble Amarillis – Stéphanie d’Oustrac - Emissions produites et réalisées par David Christoffel, 2019

. Vendredi 29 novembre, 19h CET, Operavision : Bedřich Smetana, La Fiancée Vendue – Stockenchurch, Garsington Opera, 2019  

. Samedi 30 novembre, 19h30 CET, Ö1-radio, et streaming-replay, sur RAI5.tv : Antonio Manfroce,  Ecuba – Martina Franca, Palazzo Ducale, Festival della Valle d’Itria, 2019

. Dimanche 1er décembre, 00h15 CET, France3.tv, puis en replay, sur France.tv : Gioachino Rossini, La Cenerentola – Paris, Opéra Garnier, 2018

. Mardi 3 décembre, 00h55 CET, France2.tv, puis en replay,sur France.tv : Hector Berlioz, La Damnation de Faust – Versailles, Opéra Royal, 2018

. Mardi 3 décembre, 20h CET, Musiq3 : Georg Friedrich Haendel, Récital Jake Arditti – Vienne, Musikverein, 2018

. Vendredi 6 décembre, 19h CET, Operavision : Giacomo Puccini, Tosca – Varsovie, Teatr Wielki, 2019


►Samedi 2 novembre, 19h CET, RTE-lyric-fm, et www.rte.ie/culture/livestream : Antonio Vivaldi, Dorilla in Tempe – Wexford Festival Opera, direct 2019 et aussi samedi 16 novembre, 20h CET, RTS-Espace2

2019, dernière année au WFO du directeur artistique David Agler, remplacé par la metteure en scène Rosetta Cucchi, en 2020, anniversaire des 69 ans de cette indispensable manifestation. Peut-être pour marquer ce départ, de nombreux « artistes maison » font partie du programme et le patrimoine musical irlandais est mis à l’honneur. Vous trouverez, aux quatre premiers samedis de novembre, les retransmissions qui suivent. D’abord le Dorilla in Tempe vivaldien, dans la mise en scène rococo de Fabio Ceresa, toute blanche, mais parsemée de pastels « botticelliens » et d’une délectable symétrie « pizzienne ». Puis, création pour la première fois en Anglais, et dans sa version originale de 1881, de The Veiled Prophet of Khorassan, premier des dix opéras de Charles Villiers Stanford (1852-1924), compositeur irlandais, qui mérite à être connu. Cette production fera l’objet d’une captation pour édition de CD. Autre compositeur irlandais, mais contemporain, Andrew Synnott nous raconte la cuisson désastreuse d’un gâteau de mariage par Bianca, assistante pâtissière et son tyrannique de chef, Alberto Famosissimo. Sa partition comique, La Cucina, mise en scène aussi par Rosetta Cucchi, précède l’Adina rossinienne du ROF 2018, avec « gâteau de mariage géant ». Enfin, le très émouvant Don Quichotte massenétien, mis en scène par Rodula Gaitanou, à l’esthétique élégante et fignolée. Quatre productions aux casts vocaux « di qualità », bien sûr !

►Samedi 2 novembre, 00h55 CET, MET-liveradio : Christoph Willibald Gluck, Orfeo ed Euridice – New York, MET, direct (durée 1h30 )

►Samedi 2 novembre, 19h30 CET, Operavision : Ivan Zajc, Nikola Šubić Zrinjski – Zagreb, Croatian National Theatre, direct 2019

►Samedi 2 novembre, 20h CET, France-Musique : Georg Friedrich Haendel, Giulio Cesare – Festival d’Ambronay, Abbatiale, 2019 (durée 3h20)

►Samedi 2 novembre, 19h CET, DLFKultur : Antonin Dvořák, Rusalka – Berlin, Philharmonie, 2019 (durée 3h)

►Dimanche 3 novembre, 14h CET, France-Musique : Luciano Pavarotti – Carrefour de Lodéon – Sortie du film « Pavarotti, le génie est éternel » de Ron Howard – Paris, Maison de la Radio, 2019 (durée 1h30) 

►De lundi 4 à mercredi 6 novembre, 23h CET, France-Musique : Entretien avec Luciano Pavarotti – archive de 1984, en 3 parties – Sortie du film « Pavarotti, le génie est éternel » de Ron Howard - Paris, Maison de la Radio, 2019 (durée 1h)

►Samedi 9 novembre, 19h CET, Operavision : Gioachino Rossini, Ermione – Naples, Teatro di San Carlo, direct 2019 (durée 3h) et aussi samedi 23 novembre, 20h CET, RTS-Espace2, et 19h CET, NPO4

Somptueux festin vocal, à Naples, pour l’Ermione de Rossini, « qui y a fait de la musique de l’avenir sans le savoir ». Déjà sensationnelle princesse grecque, à Lyon en 2016, Angela Meade revient dans les déchaînements tragiques d’Ermione. Timbre velours prune, Teresa Iervolino est Andromaque, avec tout l’art des affetti et morbidezza requis pour l’émouvante captive. Virtuose en pyrotechnie rossinienne, Antonino Siragusa chante Oreste, l’amoureux fou d’Ermione, rôle lyrique, certes, mais tendu. Enfin, John Irvin est l’ardent roi Pyrrhus, partition difficile, di forza comme d’agilité. Avec aussi : Guido Loconsolo, Filippo Adami, Gaia Petrone, Cristiano Olivieri et Chiara Tirotti, sous la direction d’un spécialiste du maître pésarais, Alessandro De Marchi, et dans la mise en scène de l’ingénieux Jacopo Spirei.

►Samedi 9 novembre, 20h CET, France-Musique : Carl Maria von Weber, Der Freischütz – Paris, TCE, 2019 (durée 2h30)

Le merveilleux Der Freischütz est revenu en octobre au TCE dans la « production visuellement frappante » de Clément Debailleul et Raphaël Navarro de la Cie 14:20. Le plateau vocal offre, ici, d’enthousiasmantes beautés, avec le chant miel, sombre et corsé, de Stanislas de Barbeyrac, en jeune héros romantique Max ; l’Agathe de Johanni Van Oostrum, dont la voix importante, moelleuse, séduit ; la sémillante Ännchen de la talentueuse Chiara Skerath ; l’énergique, le mordant Vladimir Baykov, en démoniaque Kaspar ; ainsi que Christian Immler, Thorsten Grümbel, Daniel Schümtzhard, Anas Séguin, Clément Dazin (danseur). Laurence Equilbey les dirige, avec un Insula Orchestra détaillé, un chœur Accentus lumineux, recherchant les sonorités surnaturelles , magiques, voulues par Weber.      

►Samedi 9 novembre, 19h CET, RTE-lyric-fm : Charles Villiers Stanford, The Veiled Prophet of Khorassan - Wexford Festival Opera, direct 2019

►Samedi 9 novembre, 20h CET, Musiq3 : Luigi Cherubini, Medée – Salzburg, Grosses Festspielhaus, 2019

►Samedi 9 novembre, 01h CET, WQXR : Strauss, Brahms, Concert Diana Damrau – Mariss Jansons – New York, Carnegie Hall, direct 2019

►Samedi 9 novembre, 00h55 CET, MET-radiolive : Philip Glass, Akhnaten – New York, MET, première – gala - direct 2019 (durée 3h21)

►Samedi 9 novembre, 20h CET, RTS-Espace2 : Giuseppe Verdi, Aida – Genève, Grand Théâtre, 2019 (durée 3h)

►Dimanche 10 novembre, 20h CET, RAI3-radio : Ludwig van Beethoven, Fidelio – Bologne, Teatro Comunale, première – direct 2019 (durée 1h45)

►Dimanche 10 novembre, 20h CET, SWR2 : Georg Friedrich Haendel, Jephta – Londres, Royal Albert Hall, BBC Proms, 2019

►Mardi 12 novembre, 20h CET, Arteconcert : Francesco Cavalli, Ercole Amante – Paris, Salle Favart, 2019 (durée 3h30) et aussi samedi 30 novembre, 20h CET, France-Musique

Si la success story de Cavalli s’est faite à Venise, pour reprendre Olivier Lexa, son biographe chez Actes Sud, l’heure de la réparation a sonné pour son opéra Ercole Amante, que Lully, arriviste exceptionnel, avait entrelardé de 18 « entrées de ballet », étouffant royalement l’œuvre du vénitien, à sa création en 1662, pour les noces de Louis XIV. Renaissance du joyau de Cavalli, et de lui seul, dirigé par Raphaël Pichon et mis en scène par le duo d’enchanteurs Valérie Lesort et Christian Hecq, avec une équipe d’hyper créatifs. Une scénographie magique, dans un grand théâtre antique, où vivent accessoires animés, objets, marionnettes, où chaque personnage porte un costume-machine, mettant en scène ses apparitions, disparitions, transformations. Avec une distribution vocale virtuose, ultra baroque : Nahuel Di Pierro (Ercole), Anna Bonitatibus (Giunone), Francesca Aspromonte (Jole), Krystian Adam (Hyllo), et Giuseppina Bridelli (Dejanira), pour ne citer qu’eux.

►Jeudi 14 novembre, 8h30 – 15h – 20h CET, France-Musique : Journée et concert du soir Karine Deshayes - Paris, Maison de la Radio et salle La Scala, 2019

►Vendredi 15 novembre, 20h CET, Arteconcert : Astor Piazzolla, Maria de Buenos Aires – Opéra de Strasbourg, Festival Arsmondo Argentine, 2019

« La petite est née un jour où Dieu était ivre mort » raconte le narrateur El Duende (Alejandro Guyot). Sur le poème d’Hector Ferrer, truffé d’images chamarrées et de mots « neolunfardos », (« lunfardo », argot de Buenos Aires), Astor Piazzolla composa en 1967 une « operita » d’un tango de notre temps, se couplant idéalement à sa recréation en version danse contemporaine à Strasbourg. Avec son double danseuse, Maria (Ana Karina Rossi) chante sa vie, sa mort, sa résurrection, métaphore du tango et de Buenos Aires ; Stefan Sbonnik est l’autre chanteur soliste, appelé Ténor. Dans un décor sobre, de chaises noires, photos aériennes de la ville, feuillets du texte volant ou balayés par le vent, les danseurs gardent l’esprit du tango, notamment dans leurs pas, dans une chorégraphie contemporaine de Matias Tripodi. Avec les solistes Carmela Delgado au bandonéon, Federico Sanz au violon, et l’orchestre La Grossa, dirigé par Nicolas Agullo.

►Vendredi 15 novembre, 21h05 CET, France3-tv, et aussi France.tv : Fauteuils d’Orchestre – 6e émission - Anne Sinclair – Paris, TCE, 2019

Elle ne voulait plus faire de télé, mais France3 et Morgane Production ont insisté, en 2015, pour qu’elle accepte leur projet de talk-show autour de l’opéra. Elle, c’est Anne Sinclair et son prime time Fauteuils d’Orchestre, qui revient dans sa 6e émission. D’abord bravo, puis merci, à cette grande passionnée d’opéra et de musique classique, de savoir si bien en faire découvrir les plaisirs aux non initiés ! Au TCE, nous pourrons écouter Karine Deshayes, Vanina Santoni, Julien Behr, Natalie Dessay, Mikhaïl Timoschenko, ou encore Emmanuel Ceysson, Edgar Moreau, Yvan Cassar, entre autres, avec Laurent Campellone, à la baguette, et l’Orchestre de Chambre de Paris. Le chanteur Mika et la comédienne Muriel Robin seront présents. Tous fêteront aussi les 350 ans de l’Opéra de Paris.  

►Samedi 16 novembre, 01h CET, WQXR : Bizet, Respighi, Berlioz, Concert Joyce DiDonato – Riccardo Muti – New York, Carnegie Hall, direct 2019

►Samedi 16 novembre, 19h CET, NPO4-radio : Wolfgang Amadeus Mozart, Don Giovanni – Londres, ROH , 2019 (durée 4h)

►Samedi 16 novembre, 20h CET, Musiq3 : Giuseppe Verdi, Giovanna d’Arco – Bruxelles, La Monnaie, 2019 et aussi samedi 30 novembre, 20h CET, Klara

►Samedi 16 novembre, 17h55 CET, MET-radiolive : Wolfgang Amadeus Mozart, Le Nozze di Figaro – New York, MET, première – direct 2019 (durée 3h26)

►Samedi 16 novembre, 19h CET, RTE-lyric-fm : Andrew Synnott, La Cucina – Gioachino Rossini, Adina - Wexford Festival Opera, direct 2019

►Samedi 16 novembre, 20h CET, France-Musique : Gioachino Rossini, Guillaume Tell – Opéra de Lyon, 2019

►Vendredi 22 novembre, 00h 25 CET, MET-radiolive : Giacomo Puccini, La Bohème – New York, MET, direct 2019 (durée 3h)

►Vendredi 22 novembre, 20h CET, France-Musique : Johann Sebastian Bach, Messe en si – Paris, Auditorium, Maison de la Radio, direct 2019

►Samedi 23 novembre, 20h CET, France-Musique : Giuseppe Verdi, Ernani – Paris, TCE, 2019 (durée 2h30)  

Difficile, pour ne pas dire impossible, de ne pas succomber aux séductions de l’Ernani de Verdi, avec son écriture chiaroscuro, comme la période Renaissance du livret, le panache de son ton guerrier entrelacé à la poésie de sentiments palpitants ! Ici, le fin lyrisme du chef Daniele Rustioni saura certainement bien gérer les forces rythmiques prépondérantes de l’œuvre, pour mettre en lumière l’importance de la mélodie. Possible, avec toutes les grâces de son cast vocal : le chevronné Francesco Meli, pour la ligne de chant déliée, l’héroïsme débridé d’Ernani ; le brillantissime Amartuvschin Enkhbat , pour un Don Carlo au legato infini, allègements « a fior di labbra » ou vaillantes ardeurs ; le bronze et la ductilité de la voix de Roberto Tagliavini pour Don Ruy Gomez de Silva, grand d’Espagne à l’âme sertie d’acier ; enfin l’expressive Carmen Giannattasio pour une Elvira aux souplesses belcantistes et dramatisme impétueux.

►Samedi 23 novembre, 19h CET, Bayerischestaatsoper.TV : Alban Berg, Wozzeck – Munich, Bayerische Staatsoper, direct 2019

« Quelqu’un doit mettre cela en musique » dit Berg, pâle et transpirant, à la sortie d’une représentation du Woyzeck de Büchner, à Vienne en 1915. Et sa partition nous sidère tout autant, dans son atonalité virtuose, sa construction aussi rigoureuse que la dislocation totale de l’existence de Wozzeck ! Comme Büchner, puis Berg, Andreas Kriegenburg relie l’instabilité psychologique de Wozzeck à sa pauvreté, ses conditions sociales de vie. Sans transposition, sa mise en scène, créée en 2008 est d’un sordide suffocant. Pour les voix, de grands connaisseurs de l’œuvre : le subtil Christian Gerhaher est Wozzeck, rôle complexe, de murmures, exaltations, jusqu’aux cris de folie ; une Marie au chant large et solide, Gun-Brit Barkmin ; le Tambour-major bestial, séducteur de John Daszak ; Jens Larsen, Doktor terrifiant et l’efficace Hauptmann de Wolfgang Ablinger-Sperrhack, sous la direction de Hartmut Haenchen.

►Samedi 23 novembre, 19h CET, RTE-lyric-fm : Jules Massenet, Don Quichotte - Wexford Festival Opera, 2019

►Samedi 23 novembre, 20h CET, Musiq3 : Christoph Willibald Gluck – Hector Berlioz, Orphée et Eurydice – Liège, Opéra Royal, 2019

►Samedi 23 novembre, 20h CET, DLFKultur : Hector Berlioz, La Damnation de Faust – Berlin, Philharmonie, direct 2019 (durée 3h)

►Samedi 23 novembre, CET, Ö1-radio : Gaspare Spontini, La Vestale – Vienne, Theater an der Wien, 2019 (durée 3h30)

►Dimanche 24 novembre, 19h CET, RAI3-radio : Giuseppe Verdi, Don Carlo – Venise, Teatro La Fenice, première – direct 2019

Trois prises de rôle passionnantes : l’habile, le vif Piero Pretti en romantique Don Carlo, partition aux complexités substantielles, (loin du Don Carlos historique) ; l’excellent chanteur, comme acteur consommé, Alex Esposito pour les tempêtes intérieures de Filippo II ; enfin l’épatant Julian Kim, pour un Rodrigo racé. Nous entendrons aussi Maria Agresta dans les incandescentes souffrances d’Elisabetta di Valois, Veronica Simeoni pour l’aplomb et le chant perlé d’Eboli, le très verdien Marco Spotti en Grande Inquisitore, dirigés par maestro Myung-Whun Chung. La mise en scène où Robert Carsen broie du noir, pour « éviter le grand peplum espagnol » est donc à La Fenice, exhalant visuellement les froideurs monumentales de l’Escurial, mais mettant toutefois en lumière les visages, la chair des héros, qui chantent torrents de larmes et foudres de la tyrannie écrits par Verdi.   

►Du lundi 25 novembre au 5 janvier 2020, LaMonnaie-streaming : Arthur Honegger, Jeanne d’Arc au Bûcher – Bruxelles, La Monnaie, 2019 et aussi jeudi 14 décembre, 20h CET, Musiq3, et Klara

« Qui mieux que Romeo Castellucci (…) pouvait mettre en scène de façon neuve cet oratorio dramatique », écrit Fabrice Malkani en 2017. Chamboulé, il nous transporte dans cette production, à Lyon, où le « philosophe de la scène » montre Jeanne d’Arc dans sa vie intime, jeune femme abandonnée par tous, société, Eglise, Etat. Tout aussi intense, la lettre pleine de sagacité, que Peter de Caluwe, directeur de La Monnaie, apporte en réponse à une pétition, qui demande l’annulation de cette Jeanne d’Arc au Bûcher ! Singulière et poignante, l’œuvre, née en 1938 d’un trio paneuropéen : le protestant suisse Honegger, le catholique Paul Claudel et l’actrice juïve Ida Rubinstein, est interprétée ici par Audrey Bonnet (Jeanne d’Arc), Sébastien Dutrieux (Frère Dominique), Ilse Eerens (La Vierge), Aude Extrémo (Catherine), Tineke van Ingelgem (Marguerite) dirigés par Kazushi Ono.

►Samedi 30 novembre, 00h 25 CET, MET-radiolive : Piotr Ilitch Tchaïkovski, La Dame de Pique – New York, MET, première – direct 2019 (durée 3h33 ) et aussi samedi 6 décembre, 00h25 CET, MET-radiolive

►Samedi 30 novembre, 19h CET, DLFKultur : Giuseppe Verdi, Messa da Requiem – Berlin, Philharmonie, direct 2019 (durée 2h)

►Samedi 30 novembre, 20h CET, RTS-Espace2 : Portrait de Gabriel Bacquier – Lausanne, Studios de la RTS, 2019


Toujours en ligne

Pour les retransmissions en replay, voir les ondes lyriques d’octobre 2019


 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager