Sur les ondes lyriques en janvier 2020

Par Marie-Laure Machado | mer 01 Janvier 2020 | Imprimer

En janvier, les ondes lyriques vous apportent leurs vœux, avec de fascinantes sopranos, de lumière ou de flammes, avec l’or des ténors, et d’illustres ou de nouvelles mises en scène à dévorer des yeux. Renaissent des partitions, parmi des parfums d’Offenbach, de Rossini, et ce sacré Wagner est là aussi. Belle année 2020 !


Dernière minute

. Depuis mardi 7 janvier, sur France-Musique : Carlo Gesualdo, Madrigaux – Les Arts Florissants – concert du 7 octobre 2019 – Paris, Philharmonie, Cité de la Musique, 2019

. Jeudi 9 janvier, 20h CET, Musiq3 : Récital Nora Gubisch – Alain Altinoglu – Bruxelles, Palais des Beaux Arts, 2019

. Samedi 11 janvier, 18h CET, Arteconcert : Ludwig van Beethoven, L’Académie de 1808 – Vienne, Konzerthaus, direct 2020

. Samedi 11 janvier, 19h30 CET, Ö1-radio : Giacomo Puccini, Tosca – Milan, Teatro alla Scala, 2019

. Dimanche 12 janvier, 00h15 CET, France3-tv, puis France.tv : Johann Strauss, Die Fledermaus – Opéra de Marseille, 2017

. Dimanche 12 janvier, 20h CET, WDR3 : Giuseppe Verdi, I Due Foscari – Munich, Prinzregententheater, 2018

. Depuis samedi 4 janvier, sur Arteconcert : Giuseppe Verdi, Macbeth – Berlin, Staatsoper, 2018

. Mercredi 15 janvier, 20h CET, RAI3 : Domenico Cimarosa, Il Matrimonio Segreto – Turin, Teatro Regio, première – direct 2020

. Jeudi 16 janvier, 20h30 CET, RAI3 : Schreker, Bartok, Mahler, Lieder – Des Knaben Wunderhorn – Matthias Goerne – Turin, Auditorium RAI Arturo Toscanini, direct 2020

. Jeudi 16 janvier, 20h CET, CatalunyaMusica : Saint-Saëns, Poulenc, Stabat Mater – Hanovre, Studio de la radio NDR, direct 2020

. Jeudi 16 janvier, 20h CET, France-Musique : Pierre Henry, La Dixième Symphonie – Hommage à Beethoven – Paris, Auditorium de la Maison de la Radio, 2020

. Vendredi 17 janvier, 20h CET, RAI3-radio : Franco Alfano, Risurrezione – Florence, Teatro Musicale del Maggio Fiorentino, première - direct 2020

. Du samedi 18 janvier, 8h au dimanche 19 janvier, 23h CET, MassimoPalermoTV : Ludwig van Beethoven, Symphonie n°9 – Palerme, Teatro Massimo, 2020

. Samedi 18 janvier, 18h30 CET, BBC3-Opera : Giuseppe Verdi, La Traviata – New York, MET, direct 2020 - (pas de replay)

. Samedi 18 janvier, 18h CET, Sveriges-radio : Richard Strauss, Die Frau Ohne Schatten – Vienne, Staatsoper, 2019

. Samedi 18 janvier, 20h CET, France-Musique : Georg Friedrich Haendel, Ariodante – Paris, Auditorium de la Maison de la Radio, 2019

. Dimanche 19 janvier, 15h30 CET, Operastreaming-Emilia-Romagna : Giacomo Puccini, Turandot – Parme, Teatro Regio, direct 2020

. Dimanche 19 janvier, 23h55 CET, HoustonGrandOpera-facebooklive, et Youtube-live : Giving Voice – Lawrence Brownlee &Friends sing Opera , Gospel and Standards – Houston, Grand Opera, direct 2020

. Mardi 21 janvier, 19h CET, RAI3-radio : Samuel Barber, Bela Bartok, A Hand of Bridge – Le Château de Barbe-Bleue – Venise, Gran Teatro La Fenice, direct 2020

. Mardi 21 janvier, 20h CET, France-Musique : Johann Sebastian Bach, Concert Collegium Vocale de Gand et Philippe Herreweghe – Paris, Eglise Saint-Roch, direct 2020

. Mercredi 22 janvier, 20h CET, Musiq3 : Récital Jodie Devos et Ensemble Contraste – Bruxelles, La Monnaie, 2019

. Jeudi 23 janvier, 20h CET, France-Musique : Martínez Compañón, Codex – « Fiesta barroca » ! – Leonardo Garcia Alarcon – Cappella Mediterranea – Paris, Auditorium de la Maison de la Radio, direct 2020

. Jeudi 23 janvier, 20h CET, RAI3-radio : Vincenzo Bellini, I Capuleti e i Montecchi – Rome,Teatro dell’Opera, première-direct 2020

. Samedi 25 janvier, 20h CET, France-Musique : Giuseppe Verdi, Don Carlo – Paris, Opéra Bastille, 2019

. Dimanche 26 janvier, 17h50 CET, Liceu-facebooklive : Concert de la finale du Concurso de Canto Tenor ViñasBarcelone, Gran Teatre del Liceu, direct 2020

. Dimanche 26 janvier, 18h CET, Arteconcert : Wolfgang Amadeus Mozart, Die Entfürhung aus dem Sérail – Genève, Grand théâtre, direct 2020

. Dimanche 26 janvier, 15h30 CET, Operastreaming-Emilia-Romagna : Giuseppe Verdi, Falstaff – Piacenza, Teatro Municipale, direct 2020

. Lundi 27 janvier, 20h CET, France-Musique : Haydn, Mendelssohn, Lavandier, Six mélodies - Berlioz, Les Nuits d’Eté – Stéphanie D’Oustrac – Douglas Boyd – Paris, TCE, 2020

. Lundi 27 janvier, 19h30 CET, Müpa-livestreaming : Concert Mozart, Werner, Albrechtsberger – Solistes, Purcell Choir, Orfeo Orchestra, György Vashegyi – Budapest, Béla Bartók National Concert Hall, direct 2020  

. Mardi 28 janvier, 20h CET, RAI3-radio : Erich Wolfgang Korngold, Violanta – Turin, Teatro Regio, première – direct 2020

. A partir de mercredi 29 janvier, sur Metaclassique : Anthologie des palindromes musicaux du Moyen-Age à nos jours, avec Emmanuel Ducreux, Patrick Lenfant et Denis Lorrain – entretiens par David Christoffel, 2020


 Samedi 4 janvier, 18h CET, WQXR, Sveriges-P2, 19h CET, BRKlassik : Richard Strauss, Der Rosenkavalier – New York, MET, direct 2020 (durée 4h20)

Commençons l’année par la dernière, en direct du MET, du Der Rosenkavalier de Richard Strauss, ce « Mozart relu à travers le prisme d’un Wagner qui aurait assimilé les valses de Johann Strauss… » comme le définit si bien Christian Merlin. La direction de Simon Rattle, toujours fluide et claire, nous semble idéale pour dynamiser les métamorphoses constantes de cette subtile partition. De plus, Rattle aime prendre soin des voix, ici admirables : la lumineuse Camilla Nylund, Marschallin de grande force émotionnelle, l’Octavian, fougueux, vibrant, de Magdalena Kožená, Günther Groissböck, Baron Ochs exceptionnel, Golda Schultz, Sophie attendrissante, ainsi que Matthew Polenzani (A Singer) et Markus Eiche (Faninal). La mise en scène de Robert Carsen, célébrant les adieux de Rénée Fleming en Marschallin, en 2017, vous est racontée à Londres, New York, et pour le DVD.   

►Samedi 4 janvier, 20h CET, Radio-Classique : Stravinski, Debussy, Le Martyre de Saint-Sébastien – Sandrine Piau – Julie Fuchs – Valery Gergiev – Paris, Philharmonie, 2019 (durée 2h30)

►Samedi 4 janvier, 19h CET, NPO4 : Stanislaw Moniuszko, Halka – Vienne, Theater an der Wien, 2019 (durée 4h) et aussi samedi 11 janvier, 20h CET, Musiq3

►Samedi 4 janvier, 20h CET, RAI3 : Gioachino Rossini, L’Italiana in Algeri – Venise, Teatro La Fenice, 2019

►Samedi 4 janvier, 20h CET, Musiq3 : Vincent D’Indy, Fervaal – Montpellier, Opéra Berlioz, Le Corum, Festival 2019 (durée 4 h)

►Du lundi 6 janvier au dimanche 16 février, sur LaMonnaie-streaming : Jacques Offenbach, Les Contes d’Hoffmann – Bruxelles, La Monnaie, 2019

►Mardi 7 janvier, 00h35 CET, France2.tv, , puis sur France.tv : Georg Friedrich Haendel, Le Couronnement royal du Roi Georges II d’Angleterre – Versailles, Chapelle Royale,  2018

►A partir du mercredi 8 janvier, sur Metaclassique : La mise en scène d’Opéra – avec Jacques Nattiez – sortie de son livre « Fidélité et Infidélité (Ed. Vrin) – entretien par David Christoffel, 2020

►Samedi 11 janvier, 20h CET, Klara : Récital Jodie Devos et Ensemble Contraste – Bruxelles, La Monnaie, 2019 (durée 1h40)

La voilà, et les ondes lyriques sont en fête ! Sa « boutique est cell’qu’on préfère », débordant de délices offenbachiennes, d’oiseaux à roulades, de romances parfumées, de valses tristes ou gaies. Je veux parler de Jodie Devos, reine en virtuosité, mais princesse pour l’âge. Elle achève, ici, sa tournée pour le bicentenaire du Roi Offenbach, à La Monnaie, accompagnée par le très compétent et coloré Ensemble Contraste.

►Samedi 11 janvier, 19h CET, Radio-Clàsica : Vincenzo Bellini, Il Pirata – Madrid, Teatro Real, 2019

►Samedi 11 janvier, 01h25 CET, MET-liveradio : Giuseppe Verdi, La Traviata – New York, MET, première - direct 2020 (durée 3h10) et aussi samedi 18 janvier, 19h CET, WQXR, HR2Kultur

►Samedi 11 janvier, 19h CET, WQXR, NPO4, RAI3 : Alban Berg, Wozzeck – New York, MET, direct 2020

►Samedi 11 janvier, 20h CET, RTS-Espace2, et aussi samedi 18 janvier, 19h CET, NPO4 : Jacques Offenbach, La Belle Hélène – Opéra de Lausanne, 2019

►Mardi 14 janvier, 00h15 CET, France2.tv, puis sur France.tv : Richard Wagner, Tannhaüser – Venise, Teatro La Fenice, 2017

►Mercredi 15 janvier, 20h CET, et samedi 18 janvier, 15h CET, TCFwebTV : Gioachino Rossini, Il Barbiere di Siviglia – Gênes, Teatro Carlo Felice, 2 casts - premières – directs 2020

Un sympathique cadeau d’anniversaire pour les 300 ans du titan Ludwig, qui chérissait le chef-d’œuvre buffa de Rossini : le « Barbiere » historique, créé à Naples en 1999, puis à Gênes, et 1er Rossini représenté à Oman en 1994. La mise en scène, traditionnelle, signée Filippo Crivelli, est une comédie joyeuse, ironique, et non une farce ; dans la très fantaisiste, légère et colorée scénographie du gênois Emanuele Luzzati, dont Giorgio Strehler disait : « Face à ses scénographies, on a toujours l’impression d’avoir mains, pieds et pensées dans un rêve ». Le réputé baryton buffo, Alfonso Antoniozzi, en a repris et rénové l’ensemble ; le chef Alvise Casellati y dirige d’éminents chanteurs-acteurs : A.Luongo-S.Baigozhin (Figaro), A.Stroppa- P.Gardina (Rosina), R.Barbera-F.Marsiglia (Almaviva), P.Bordogna-M.Kiria (Bartolo), G.Giuseppini-G.Sagona (Basilio), S.Di Capua (Berta), R.Maietta (Fiorello).

►Jeudi 16 janvier, 01h25 CET, MET-liveradio : George Gershwin, Porgy and Bess – New York, MET, direct 2020 (durée 3h30)

Vendredi 17 janvier, 19h CET, Operavision : Giacomo Puccini, Madama Butterfly – Stockholm, Royal Swedish Opera, 2020

►Samedi 18 janvier, 20h CET, CatalunyaMusica : Récital Javier Camarena – Angel Rodriguez – 20e anniversaire – Barcelone, Gran Teatre del Liceu, direct 2020

« Dulce tequila », surnom affectueux de Javier Camarena, trouvé par votre commentatrice, donne son 1e récital au Liceu, accompagné par Angel Rodriguez au piano. Le velours et la vigueur, l’éloquence comme l’habileté de son 1er Elvino, à Bastille en 2010, auguraient déjà de ses stupéfiants Rodrigo de l’Otello rossinien, Edgardo, avec Lisette Oropesa, Idreno au MET, comme de son « indispensable » CD, Contrabandista. Mais, (re) regardez cette vidéo de 1998, d’un Camarena de 22 ans, dans sa 3e année de chant, pas très doué, avec une seule octave utilisable dans la voix, mise en ligne pour stimuler les élèves chanteurs ; et réalisez le travail colossal effectué en 20 ans, par celui qui bisse de toute son âme les 9 contre-uts de Tonio, et fait tourner toutes les têtes, par la « bravoure à décorner les bœufs » de son tendre pirate bellinien, Gualtiero, à Madrid récemment - à écouter sur Radio-Clasicà, en suivant le lien en date du 11 janvier.  

►Samedi 18 janvier, 20h CET, RTS-Espace2 : Jean-Philippe Rameau, Les Indes Galantes – Genève, Grand Théâtre, 2019

►Samedi 18 janvier, 19h CET, Ö1-radio : Richard Strauss, Salomé – Vienne, Theater an der Wien, direct 2020

►Dimanche 19 janvier, 18h CET, Arteconcert : Giuseppe Verdi, Falstaff – Hambourg, Staatsoper, direct 2020

►Mardi 21 janvier, 00h15 CET (à confirmer), France2.tv, puis sur France.tv : Gioachino Rossini, Semiramide – Venise, Teatro La Fenice, 2018

►A partir du mercredi 22 janvier, sur Metaclassique : Le son est une vibration – Histoire du vibrato – Benoît Boivin (guitariste) et Pascal Gallois (bassoniste) – entretien par David Christoffel, 2020

►Vendredi 24 janvier, 18h CET, RAI3 : Richard Wagner,  Tristan und Isolde – Bologne, Teatro Comunale, première – gala – direct 2020 (durée 4h30)

« Les cellules mères qui commencent l’opéra, dans le Prélude, se transforment petit à petit, et l’orchestre nous prend par la main et nous emmène… » ainsi décrit Alain Altinoglu la prodigieuse introduction du Tristan und Isolde wagnérien. Le chef Juraj Valčuha reprend, à Bologne, cette même production de La Monnaie, en 2019, dans la très saisissante, mais nostalgique mise en scène du réalisateur Ralf Pleger et du plasticien Alexander Polzin. Dans l’infini poème d’amour et de mort de Richard Wagner, vous entendrez la magistrale Isolde d’Ann Petersen, le puissant et lyrique Tristan de Stefan Vinke, la flamboyante Ekaterina Gubanova en Brangäne, le noble König Marke d’Albert Dohmen, l’énergique Martin Gantner (Kurwenal), Tommaso Caramia (Melot), et  Klodjan Kaçani

►Samedi 25 janvier, 19h CET, KomischeOper-livestream, et Operavision : Jaromir Weinberger, Frühlingsstürme – Berlin, Komische Oper, première – direct 2020

Le 12 mars1933, après vingt représentations, perturbées par les troupes nazies, le rideau tombe, irrévocablement, sur Frühlingsstrüme, « la dernière opérette de la République de Weimar », composée par le juif-tchèque, Jaromir Weinberger (1896-1967). Pour la première fois depuis,  Barrie Kosky la met en scène à Berlin, dans une partition fraîchement reconstruite et réorchestrée, que dirige Jordan de Souza. Panachant amour dramatique et film noir, d’écriture musicale à la fois exubérante, mélancolique, avec descriptions de tempêtes de printemps à l’orchestre, l’histoire réunit un couple d’amoureux lyriques, écrits pour Richard Tauber (Ito) et Jarmila Novotnà (Lydia), et un couple buffo. Avec Stefan Kurt (Général Wladimir Katschalow, rôle principal, parlé), Tansel Akseybek (Ito), Vera-Lotte Boecker (Lydia Pawlowska), Alma Sadé (Tatjana), Dominik Köninger (Roderich Zirbit), pour ne citer qu’eux.

►Samedi 25 janvier, 19h CET, WQXR : Giacomo Puccini, La Bohème – New York, MET, direct 2020 (durée 3h05)

Si le commentaire, ci-dessous, vaut pour le cast vocal de la représentation de 19h, ce 25 janvier au MET, la retransmission de WQXR, ce soir, est un différé avec Ailyn Perez (Mimi), Matthew Polenzani (Rodolfo), Olga Kulchnynska (Musetta) , David Bizic (Marcello). Désolée pour l’erreur !

Il y a 28 ans, en 1992 au ROH, Roberto Alagna chantait son premier Rodolfo dans La Bohème de Puccini. S’il n’est plus un jeune ténor, notre Roberto national possède toujours cet art de chanter clair, « de colorer sans grossir », qu’il admire tant chez Pavarotti, et qui lui permet de retrouver « il poeta » au MET en janvier. Sa « soave fanciulla » est Maria Agresta, Mimi d’ineffable tendresse et de technique accomplie. Avec Susanna Phillips (Musetta), Artur Ruciński (Marcello), Elliot Madore (Schaunard), Christian Van Horn (Colline), Donald Maxwell (Benoit-Alcindoro), dans la littérale et très populaire mise en scène de Franco Zeffirelli, sous la direction d’un merveilleux puccinien, Marco Armiliato.

►Samedi 25 janvier, 19h CET, Sveriges-P2 : Leonard Bernstein, Candide – Stockholm, Royal Swedish Opera, direct 2020

►Samedi 25 janvier, 20h CET, BRKlassik : Wolfgang Amadeus Mozart, Vesperae Solennes de Confessore – Requiem - Sigismond von Neukomm, Libera me -  Munich, Herkulessaal, direct 2020 (durée 2h)

►Samedi 25 janvier, 20h CET, Klara : Gioachino Rossini, Semiramide – Pesaro, Vitrifrigo Arena, ROF 2019

►Samedi 25 janvier, 19h CET, NPO4 : Antonín Dvořák, Král a uhlířPrague, Rudolfinum, 2019 festiv

►Dimanche 26 janvier, 17h30 CET, MassimoPalermoTV, et RAI3 : Richard Wagner, Parsifal – Palerme, Teatro Massimo, première – direct 2020

Nous rongeons tous notre frein, depuis l’annonce, début décembre 2019, de la Kundry de Catherine Hunold à Palerme. Notre fascinant soprano dramatique, à qui l’excellente pédagogue Mady Mesplé disait « Catherine, vous chanterez Wagner et Mozart », interprète, à partir du 26 janvier, la séductrice, la sauvage, l’éternelle Marie-Madeleine parsifalienne, avec Daniel Kirch (Parsifal), Tómas Tómasson (Amfortas), Alexei Tanovitsky (Titurel), John Relyea (Gurnemanz), Thomas Ghazeli (Klingsor). Ce plateau vocal de wagnériens consommés est dirigé par Omar Meir Wellber, dans sa 1ère saison à la direction musicale du théâtre. Il a choisi l’opéra « sacré » de Wagner, dans une nouvelle mise en scène de Graham Vick, pour lui « enlever sa patine de fausse spiritualité ». Richard Wagner « n’est ni un philosophe, ni un gourou, mais un immense compositeur », déclare-t-il en substance à la presse italienne.

►Dimanche 26 janvier, 19h CET, BRKlassik : Reynaldo Hahn, L’Ile du Rêve – Munich, Prinzregententheater, direct 2020 (durée 2h 30)

Idyllique idylle polynésienne, L’Ile du Rêve, 1er opéra de Reynaldo Hahn, jeune compositeur de 24 ans à sa création en 1898, est ressuscité ET enregistré, à Munich, par la formidable « bande » du PBZ. L’enchanteur Hahn nous transporte « vers un merveilleux méditatif et mélancolique » (Philippe Blay), partition d’habiles entrelacs harmoniques aux voix et à l’orchestre, pastels flottants, délicats, à l’instar de ses mélodies. L’officier de marine Loti (Cyrille Dubois) et la tahitienne Mahénu (Hélène Guilmette) s’aimeront le temps du séjour de Loti sur l’île. Elle ne le suivra pas en Europe…Avec aussi Ludivine Gombert, Anaïk Morel, Artavazd Sargsyan, Thomas Dolié, Hervé Niquet à la baguette, et son Concert Spirituel. Le livret d’André Alexandre et Georges Hartmann est tiré du roman Le Mariage de Loti de Pierre Loti.  

►Mardi 28 janvier, 00h15 CET (à confirmer), France2.tv, puis sur France.tv : Jean-Jacques Rousseau, Le Devin du Village – Versailles, Théâtre de la Reine, 2019

►Jeudi 30 janvier, 01h25 CET, MET-liveradio : Hector Berlioz, La Damnation de Faust – New York, MET, direct 2020

►Vendredi 31 janvier, 18h CET, Operavision : Imants Kalniņš, I Played, I Danced – Riga, Latvian National Opera and Ballet, direct 2020

►Jusqu’au 29 juin, sur France.tv : Giacomo Puccini, Turandot – Madrid, Teatro Real, 2018 (durée 2h03)

Assurément, cette Turandot de Madrid, en 2018, se dévore des yeux et des oreilles ! Inattendu : la gestuelle Nô bobwilsonienne, combinée à d’abondants mouvements lents, comme son captivant Pelléas et Mélisande de 1997, est ici réduite au minimum. Epatant : Bob Wilson casse ses propres codes minimalistes, créant un trio Ping, Pang et Pong (respectivement Joan Martin-Royo, Vincenç Esteve, Juan-Antonio Sanabria), mimes parfaits, d’expressivités différentes, bondissants, bousculant toute pesanteur. Miraculeux Gregory Kunde, ( lire Jean-Michel Pennetier), colosse au chant racé, à la mécanique sophistiquée, dans sa poignante incarnation de Calaf, accompagné des superlatives Irène Théorin (Turandot), Yolanda Auyanet (Liù), et avec Raùl Gimenez (Altoum), Andrea Mastroni (Timur),  Gerard Bullón  (un mandarin), dirigés par Nicola Luisotti.


Toujours en ligne

Pour les retransmissions en replay, voir les ondes lyriques de décembre 2019.


 

 

 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager