Sur les ondes lyriques en avril 2020

Par Marie-Laure Machado | sam 04 Avril 2020 | Imprimer

Vous êtes en « cacacacage » ? Contre l’état de guerre virale, une armada de maisons d’opéra ont inventé la lyriquine ! Etat de grâce assuré, avec chanteurs désarmants, polychromies musicales, basse-cour, vampires, caresse du feu de Carmen…Enfoncez-vous dans vos fauteuils, les ondes lyriques d’avril commencent !


Dernière minute

. Sur Philharmonie-Paris-streaming : Mise en ligne quotidienne de productions de la Philharmonie de Paris. Grand nombre de replays.

. Sur Opéra-Limoges-streaming : L’Affaire Taillefer – Butterfly – et d’autres replays des productions de Limoges.

. Sur YT-24sata-Opéra-Zaghreb : Adel i Mara – Le Nozze di Figaro – Don Pasquale – et d’autres productions de Zaghreb,  à retrouver sur YT-24sata.

. Sur YT-ROH, et Facebook-ROH : Cosi fan Tutte – The Metamorfosis – Gloriana -The Winter’s Tale – pour les replays de Covent Garden.

. Toujours sur YT-The-MET-150 : Gertrude Stein, Virgil Thomson, The Mother of Us All – New York, MET, 2020

. Mercredi 8 avril, 19h CET, Operavision, et sur Komische-Oper-streaming : Claude Debussy, Pelléas et Mélisande – Berlin, Komische Oper, 2017. Et aussi d’autres replays à venir sur le site du Komische Oper de Berlin.

. Vendredi 10 avril, 19h30 CET, Müpa-Home-streaming : Johann Sebastian Bach, Matthaüs Passion - Budapest, Bela Bartok National Concert Hall, 2017

. Vendredi 10 avril, 20h30 CET, YT-Fondation-Louis-Vuitton : Œuvres vocales et instrumentales de Steve Reich – Paris, Fondation Louis Vuitton – L’Auditorium, 2017

. Vendredi 10 avril, 20h CET, France-Musique : Mahler, Chostakovitch, Concert Matthias Goerne – Mihhail Gerts – Paris, Philharmonie, 2019

. Samedi 11 avril, 21h CET, YT-Teatro-Comunale-Bologna : Giuseppe Verdi, Nabucco – et de très nombreux replays de productions du TCBO

. Samedi 11 avril, 22h25 CET, France5.tv : Gioachino Rossini, Le Comte Ory – Paris, Opéra-Comique, 2018

. Dimanche 12 avril, 12h30 CET, TCFwebTV : Resurrezione – Voci dalla Catedrale di Genova – F.Meli – S.Gamberoni – I.Ayon-Rivas – E.Belfiore – L.Poltini – en direct, sans public et en streaming, depuis la Cathédrale de Gênes, 2020

. Mardi 14 avril, 01h10 CET, France2.tv : Johann Sebastian Bach, Johannes Passion – Paris, Philharmonie, 2019

. Jeudi 16 avril, sur France.tv : Georges Bizet, Carmen – Opéra de Lyon, 2012

Sur le site du Festival d’Ambronay : Les concerts du Festival d’Ambronay disponibles sur France-Musique et sur France.tv

Sur le site de France-Musique, le Festival d’Aix-en-Provence : Très pratique, France-Musique vous a réuni, sur une même page, leurs replays vidéos du Festival d’Aix-en-Provence, sur France-Musique et France-Télévisions

Tous les lundis, à partir du 13 avril, 01h CET, Teatro-Colon-facebook : Le Colon de Buenos-Aires retransmet sur son site et ses page Facebook et YouTube, tous les dimanches 20h/Buenos-Aires, donc tous les lundis 01h/France, certaines de leurs productions. Première retransmission : le récital de Juan-Diego Florez de 2018

. Depuis jeudi 9 avril, sur le Teatro-Massimo-Palermo-TV : Gala – Artisti uniti in tempo di isolamento forzato – Grands chanteurs lyriques de nombreux pays, en récital-web pour le Teatro Massimo et pour nous.

. Depuis vendredi 10 avril, sur facebook-Bachfest-Leipzig : Johann Sebastian Bach, Johannes Passion – Leipzig, Eglise Saint-Thomas, 2020, direct du 10 avril, voir notre brève

.  Depuis vendredi 10 avril, sur facebook-Opéra-Bordeaux :  Concert de soutien aux hôpitaux par l’Opéra De Bordeaux, voir notre brève

. Samedi 11 avril, 20h CET, France-Musique :  Anton Rubinstein, Le Démon – Bordeaux, Opéra National, 2020 – Commentaire dans « Sur les ondes lyriques » de mars 2020

. Sur facebook-Teatro-Maggio-Musicale-Fiorentino : Un grand programme d’opéras du Maggio Musicale Fiorentino, dont plusieurs avec la mezzo Fedora Barbieri, pour son 100e anniversaire, et des replays jusqu’à fin avril ! Voir leur liste

. Samedi 25 avril, 19h CET, MET-livestreamings : Le MET organise sur son site un Gala virtuel « At-Home » et en live, avec 40 stars de l’art lyrique, chez elles, dans le monde entier. Disponible en replay jusqu’à 00h30 CET, le lundi 27 avril !

. Sur Verbier-Festival.com : Depuis mercredi 15 avril, le « Verbier Festival At home », avec, tous les jours, de nouveaux replays de leurs concerts.

. Jeudi 16 avril, 17h CET, Arteconcert : Hector Berlioz, Roméo et Juliette – Paris, TCE, 2014

. Jeudi 16 avril, 17h CET, Arteconcert : Concert Debussy et Ravel - Karine Deshayes et Emmanuel Krivine – Paris, Maison de la Radio, 2018

. Jeudi 16 avril, 18h CET, Oopera-Baletti-streamings : Jaako Kuusisto, Ice – Helsinki, Opéra National, 2019

. Vendredi 17 avril, 19h30 CET, YT-TCE : Wolfgang Amadeus Mozart, Mithridate – Paris, TCE, 2016. Et aussi, vendredi 24 avril, 19h30 CET, Don Giovanni - 2013

. Samedi 18 avril, sur Opéra-Liège-streamings : Giuseppe Verdi, Il Trovatore – Liège, Opéra Royal de Wallonie-Liège, 2018

. Samedi 18 avril, 18h30 CET, BBC3-Opéra : Giuseppe Verdi, Simon Boccanegra – Londres, ROH, 2019

. Dimanche 19 avril, 18h30 CET, Teatro-Bellini-Story : Gioachino Rossini, L’Italiana in Algeri – Catania, Teatro Massimo Bellini et d’autres streamings sur leur page YouTube

. Jeudi 23 avril, sur Wienerstaatsoper-streamings : Gaetano Donizetti, Anna Bolena – Vienne, Staatsoper, 2011

. Lundi 20 avril, 18h CET, Ooppera-Baletti-streamings : Dmitri Chostakovitch, Lady Macbeth de Mensk – Helsinki, Finnish National Opera, 2017

. Jeudi 23 avril, 20h CET, Opéra-Caen-streamings : Le Ballet Royal de la Nuit – Sébastien Daucé – Francesca Lattuada – Opéra de Caen, 2017-2018, et d’autres productions de Caen, chaque jeudi à 20h et pour 24h.

Vendredi 24 avril, 18h CET, Facebook-Donizetti-Opera, YT-Festival-Donizetti-Opera : « Gran Galà sul Sofà » - Concert live et talk show télévisé, organisé par Francesco Micheli et Riccardo Frizza, pour la ville de Bergame, avec Celso Albelo, Javier Camarena, Jessica Pratt, Carmela Remigio, Davinia Rodriguez, Paolo Bordogna, Alex Esposito, entre autres…  

. Sur Radio-Classique-streamings : De très nombreux concerts de Radio-Classique en replay.

. Sur Staatsoper-Hamburg-streamings : Nombreux streamings de l’Opéra de Hambourg, Fidelio – Parsifal – La Passione – Die Teufel von Loudun – attention, dates de diffusions différentes.

. Sur Opéra-de-Paris-streamings : Jusqu’au 26 avril, Les Contes d’Hoffmann – et jusqu’en octobre, Les Indes Galantes.

. Sur Operaballet-Amsterdam-streamings : Jusqu’au 25 avril, Tosca – et du 26 avril au 2 mai, Gala des 50 ans du DNO.

. Sur TCFwebTV-Gênes-streamings : A 20h CET, mardi 21 avril, Roberto Devereux (2016), et mardi 28 avril, Tosca (2014).  

. Sur Staatsoper-Unter-den-Linden-Berlin-streamings : A 12h CET et pour 24h, mardi 21 avril, Hippolyte et Aricie -  samedi 25 avril, Il Trovatore – et dimanche 26 avril, Medea.

. Sur La-Monnaie-Bruxelles-streamings : Seconde saison virtuelle, jusqu’au 17 mai, avec Mitridate Re di Ponto – Dialogues des Carmélites – Au Monde – Les Contes d’Hoffmann – Madama Butterfly – Macbeth – Push.

. Depuis samedi 18 avril, sur France-Musique : Richard Strauss, Die Frau Ohne Schatten – Paris, TCE, 2020

. Vendredi 24 avril, 14h CET, Opéra-Dresde-streaming, et aussi jeudi 30 avril : Pagliacci- Rigoletto.  

. Vendredi 24 avril, 17h CET, Opéra-Stuttgart-streaming, pendant 1 semaine : Philip Glass, Satyagraha – Opéra de Stuttgart, 1980 ::

. Du vendredi 24 avril au vendredi 1er mai, sur Operavision : Il Ritorno di Ulisse in Patria – Rigoletto (pour enfants) – Eugène Onéguine.

. Vendredi 24 avril, 10h CET, Deutsche-Oper-Berlin-streaming, jusqu’au 27avril : Richard Wagner, Die Meistersinger von Nürnberg – Berlin, Deutsche Oper, 1995

. Samedi 25 avril, 20h CET, Opéra-Dijon-streaming, pendant 24h : Francesco Sacrati, La Finta Pazza – Opéra de Dijon, 2019

. Mercredi 29 avril, sur Métaclassique : La Recherche de l’Harmonie – Vincent Dumestre – Corinna Coulmas – Omer Corlaix – émission de David Christoffel, 2020

. Jeudi 30 avril, 20h CET, Opéra-Caen-streaming, pour 24h : Georg Friedrich Haendel, Rinaldo – Opéra de Caen, 2009

. Sur Bayerishestaatsoper-streaming : Boris Godounov -  Die Frau Ohne Schatten – L’Elisir d’Amore – L’Ange de Feu – La Fiancée Vendue.


►Sur BRKlassik-livestreams : En ligne, tous les livestreams de BRKlassik, de septembre 2019 à février 2020

►Sur Opéra National de Bordeaux : Opération « Culture chez Nous », retransmissions, contenus sur les productions de Bordeaux

►Sur Opéra de Lyon : Opération « L’Opéra depuis chez soi »,  contenus et streamings sur les productions de Lyon, « Barbe-Bleue » de Jacques Offenbach, « Le Songe d’une nuit d’été » de Benjamin Britten

►Jusqu’au dimanche 19 avril (minimum), sur Opéra-Royal-Liège-Wallonie-streamings : Giuseppe Verdi, Jérusalem – Liège, Opéra Royal de Liège-Wallonie, 2017 (durée 3h)

Rare, ignoré et incompris, car considéré comme un réaménagement d’I Lombardi alla Prima Crocciata, le chatoyant 12e opéra de Verdi, Jérusalem, fonctionne indépendament de son modèle, comme l’a démontré Liège en 2017. La cheffe Speranza Scapucci insuffle tout son cantabile, emphases comme déchirements, à cette généreuse partition alla francese, ici en version intégrale. Avec décors élégants et costumes précieux, l’harmonieuse mise en scène de Stefano Mazzonis di Pralafera nous semble, parfois, un peu statique. Les voix sont formidables, surtout Marc Laho, impeccable Gaston, et Roberto Scandiuzzi, Roger impressionnant, mais aussi Elaine Alvarez, émouvante Hélène, Ivan Thirion (Comte de Toulouse) , Pietro Picone (Raymond), Natacha Kowalski (Isaure), Patrick Delcour (Ademar).

►Jusqu’au dimanche 19 avril, sur La-Monnaie-streamings, et jusqu’en septembre, sur Operavision : Wolfgang Amadeus Mozart, Lucio Silla – Bruxelles, La Monnaie, 2017 (durée 2h56)

Opera seria, assurément, Lucio Silla est aussi une oeuvre brûlante de théâtre, aux personnages de chair et de sang, de douleurs et fureurs. Dans une villa spacieuse, chic et glacée, qui pivote astucieusement à chaque ouverture d’un des 23 numéros de la partition, Tobias Kratzer met en scène un « gothic thriller opera », où Silla (Jeremy Ovenden) est un dictateur d’aujourd’hui, un prédateur, surveillant maladivement sa prisonnière Giunia (Leneke Ruiten), à travers une armada d’écrans. Avec chœurs de zombies, morsures de vampires, couteaux, rasoirs, abus sexuels et autres brutalités, Anna Bonitatibus est un Cecilio en parka, Simona Saturova un Cinna blond platine, Ilse Eerens  Celia, femme-enfant jouant à la poupée et Carlo Allemano Aufidio, tous très engagés, excellents mozartiens, sous la direction éminemment dramatique d’Antonello Manacorda.

►Jusqu’au jeudi 23 avril, sur RAI-PLAY : Gioachino Rossini, La Gazza Ladra – Milan, Teatro alla Scala, 2017 (durée 3h20)

Stupides querelles en salle à la première, fosse et plateau trop modérés plus tard, mais, sur grand écran et en streaming maintenant, que cette Gazza Ladra nous a émus et séduits ! Est-ce parce que le metteur en scène, Gabriele Salvatores, est essentiellement cinéaste ? Sa fantaisie raconte avec gravité les excès du pouvoir, avec théâtre de marionnettes en carton-pâte, cage géante, costumes pittoresques, mouvements scéniques bien organisés, et une pie voleuse qui embrouille tout le monde, la splendide acrobate Francesca Alberti. Riccardo Chailly dirige, avec finesse et détails, l’expressive, la sensible Rosa Feola (Ninetta), le brillant Edgardo Rocha (Gianetto), le charmant Pippo qui boit trop de Serena Malfi, le tonique Alex Esposito (Fernando), le méchant Podestat de l’excellent Michele Pertusi, enfin le couple Paolo Bordogna (Fabrizio) et Teresa Iervolino (Lucia), elle belliqueuse, lui délicieux…

►Jusqu’au dimanche 26 avril, sur RTS-Espace2-AL’Opéra, sur klasika.lsm.lu, et aussi samedi 25 avril, 19h30 CET, Ö1-radio : Vincenzo Bellini, Norma – Hambourg, Staatsoper, 2020 (durée 3h)

A cause d’état de guerre virale, cette Norma n’a été donnée que deux fois, avant la fermeture du Staatsoper de Hambourg. C’est du Bellini incandescent, un joyau musical de ferveur concentrée, qu’interprètent musiciens et chanteurs, en état de grâce, désarmants. La direction musicale de Matteo Beltrami est de gradations délicates, retenant tout emportement pour le soutien des voix, mais maniant contrastes et couleurs dans les parties orchestrales. Fluide et ignée, charnelle et sans fard, Marina Rebeka est une splendide Norma. Dans les duos avec Diana Haller, Adalgisa de relief, rondeur et couverture du son saisissent l’oreille. Un Pollione de panache, Marcelo Puente, et les éloquents Gabriele Rossmanith (Clotilde), Liang Li (Oroveso), Dongwon Kang (Flavio) complètent ce cast, dans la mise en scène de Yona Kim.

►Jusqu’au mardi 28 avril, sur RAI-PLAY : György Kurtág, Samuel Beckett : Fin de partie – Scènes et monologues, opéra en un acte – Milan, Teatro alla Scala, 2018 ( durée 2h13)

L’histoire de l’élaboration de cet opéra est belle, et sa première mondiale, à la radio, fut fascinante. Curieux de le voir en images, notre sentiment, in fine, fluctue. Sporadique mais dense, aux timbres abondants, clairsemant le silence, la musique de Kurtàg soutient parfaitement le texte de Beckett, le parlé-chanté de quatre chanteurs, grands acteurs tragiques : Frode Olsen (Hamm), Leigh Melrose (Clov), Hilary Summers (Nell), Leonardo Cortellazzi (Nagg). La direction musicale de Markus Stenz est d’une limpidissime rigueur, à l’instar de la mise en scène de Pierre Audi, avec son unique « cabanon », changeant d’angle selon l’épisode, ses couleurs : bleu royal, noir, gris, ses ombres. L’absurde beckettien disparaît au profit du drame abyssal, mais peu de chant lyrique, excepté pour la poignante séparation de Hamm et Clov, dernière heure de cette production.

►Jusqu’au mardi 28 avril, sur 3sat-live : Gioachino Rossini, Il Barbiere di Siviglia – Centre Lugano, Lugano Arte e Cultura, 2018

►Depuis lundi 23 mars, sur YT-Opéra-Monte-Carlo et en 6 épisodes : Giuseppe Verdi, Falstaff – Opéra de Monte-Carlo, Salle Garnier, 2019

Verdi s’amusait comme un fou à écrire Falstaff ; « le Gros Ventre est sur le chemin de la folie…» écrivait-il. C’est son très gros délire que rejoint Jean-Louis Grinda dans sa mise en scène. 2010, 2015, 2019 « et pas une ride », le concept de fable animalière a transformé la part douloureuse de cette histoire de vieux, grotesque et ventripotent, en belle et joyeuse facétie, à l’esprit éternel comme enfantin. Maurizio Benini a annulé un contrat au MET pour diriger la « risata finale » de « Peppino » ! Nicola Alaimo, subtil et virtuose Falstaff, est coq en chef de cette basse-cour talentueuse, jubilatoire, avec ses poules Rachele Stanisci (Alice Ford), Vannina Santoni (Nanetta), Anna-Maria Chiuri (Mrs Quickly), Annunziata Vestri (Meg Page), deux autres coqs Jean-François Lapointe (Ford), Enea Scala (Fenton), ainsi que deux chats Rodolphe Briand (Bardolfo), Patrick Bolleire (Pistola) et un bouc Carl Ghazarossian (Caïus)…   

►Depuis mercredi 25 mars, sur Opéra-Comique-streamings, et Arteconcert : Francesco Filidei, L’Inondation – Paris, Opéra-Comique, 2019 (durée 2h05)

Avec une équipe artistique magistrale, ce « résultat de tant de passion », cette tragédie dans « la banalité triviale du quotidien », L’Inondation, du compositeur Francesco Filidei et du metteur en scène Joël Pommerat, intrigue, trouble, puis subjugue. L’écriture vocale, frugale, n’est pas confortable au départ. Par la suite, une orchestration complexe, raffinée, raconte vie de l’immeuble et phénomènes naturels, calquant la vie intérieure des personnages. Et le chant se fait plus lyrique. Mondes concret et sensible, en simultané, créent remarquablement cette « mécanique, voire physique des sentiments » que Zamiatine peint dans sa nouvelle. Avec Chloé Briot (La Femme), Boris Grappe (L’Homme), Norma Nahoum-Cypriane Gardin (La Jeune Fille), Yahel Raanan-Vandor(Voisine), Enguerrand de Hys (Voisin), Vincent Le Téxier (Médecin), Guilhem Terrail  (Narrateur-Policier), dirigés par Emilio Pomarico.  

►Depuis jeudi 26 mars, sur Opéra-de-Rennes-streamings : Georges Bizet, Carmen – Opéra de Rennes, et sur grand écran, 2017 (durée 2h45)

Astre nerveux, fondant d’émotions, peinture d’un sud magnétique, entre Espagne rugueuse et Italie moelleuse, la « Carmen-Berloffa » est poésie. Berloffa, metteur en scène qui fait beaucoup avec peu, a parfaitement synchronisé l’organisation graphique des mouvements de groupes, en tableaux symétriques et asymétriques, dans trois décors séduisants, dont un coup de génie au IV. Julie Robard-Gendre a la caresse des sons et celle du feu de Carmen, Antoine Bélanger, son Don José, un chant admirablement conduit, avec si bémol aigu pianissimo en fin d’« Air de La Fleur » ; Micaëla intense de Marie-Adeline Henry, sémillant Escamillo de Régis Mengus, et aussi Marie-Bénédicte Souquet, Sophie Pondjiclis, Pierre Boisseau, Olivier Hernandez, Ugo Rabec, Jean-Gabriel Saint-Martin, Benjamin Leblay. Dirigée par Claude Schnitzler, une Carmen équilibrée, avec tous ses parfums et ses élans impétueux.

►Depuis vendredi 3 avril, sur Operavision : Christoph Willibald Gluck, Alceste – Venise, Teatro La Fenice, 2015, et aussi, à venir, Guillaume Tell – Cosi fan Tutte – I Due Foscari – Nabucco - Il Trovatore.

►Samedi 4 avril, 20h CET, Opéra-Dijon-streamings : Giuseppe Verdi, Simon Boccanegra – et aussi, tous les samedis, à 20h, accessibles pendant 24h, d’autres productions de l’Opéra de Dijon, L’Orfeo – El Prometeo – La Finta Pazza – Les Boréades - Les Châtiments.

►Samedi 4 avril, 19h30 CET, Ö1-radio, et aussi samedi 11 avril, 20h CET, HR2Kultur : Vincenzo Bellini, I Capuleti ed i Montecchi – Rome, Teatro dell’Opera, 2020

►Samedi 4 avril, 19h CET, BRKlassik : Richard Wagner, Lohengrin – Nuremberg, Staatstheater, 2019

►Samedi 4 avril, 18h30 CET, BBC3-Opera : Christoph Willibald Gluck, Orphée et Eurydice – Londres, ROH, 2015

►Dimanche 5 avril, 21h CET, PBZ-RadioClassical : « Nuits » – Véronique Gens – I Giardini, CD – PBZ – Alpha, sorti le 3 avril, 2020

►Lundi 6 avril, 19h30 CET, Opéra-Paris-streamings, et France.tv : Gioachino Rossini, Il Barbiere di Siviglia – Paris, Opéra Bastille, 2014

►Mardi 7 avril, 00h55 CET, France2.tv, et France.tv : Georg Friedrich Haendel, Rinaldo – Dunkerque, Le Bateau de Feu, 2018

►Vendredi 10 avril, 05h CET, Arteconcert : Richard Wagner, Parsifal – Palerme, Teatro Massimo, 2020

►Dimanche 12 avril, 00h15 CET, France3.tv, et France.tv : Wolfgang Amadeus Mozart, Don Giovanni – Opéra de Lyon, 2018

►Lundi 13 avril, 22h30 CET, Arte.tv, et 05h CET, Arteconcert : Ludwig van Beethoven, Fidelio – Vienne, Theater an der Wien, enregistré sans public – 2020

►Lundi 13 avril, sur GTG.CH/Digital : Philip Glass, Einstein on the Beach – Grand Théâtre de Genève, 2019 et jusqu’au samedi 25 avril, sur Arteconcert : Mozart, Die Entfürhung aus dem Serail – 2020, et d’autres productions de Genève annoncées sur leur site digital.

►Dimanche 19 avril, CET, France5.tv, puis sur France.tv : Maurice Ravel, L’Enfant et les Sortilèges – Opéra de Lyon, 2019 (durée 45mn)

« Kékékékékécekça ? » demande La Rainette, « un véritable rêve éveillé » dit Laurent Bury, mais avec « tristesse et mélancolie » rajoute Fabrice Malkani, à propos de la mise en scène de Grégoire Pont et James Bonas pour L’Enfant et les Sortilèges. En temps de confinement, pour parents et enfants en « cacacacage », c’est à la plus fantaisiste et poétique des fables, celle du compositeur magicien Maurice Ravel et de la jongleuse de mots Colette, que nous invite l’Opéra de Lyon ; avec Clémence Poussin (L’Enfant), Beth Moxon, Erika Baikoff, Margot Genet, Eira Huse, Claire Gascoin, Kaëlig Boché, Christoph Engel, Matthew Buswell et Titus Engel à la baguette. De quoi bien nous « enfoncer dans la tête », (expression de Ravel), la folle polychromie musicale comme instrumentale du dandy de Monfort-l’Amaury !  

►Lundi 20 avril, 19h30 CET, Opéra-Paris-streamings, et France.tv : Jacques Offenbach, Les Contes d’Hoffmann – Paris, Opéra Bastille, 2016

►Lundi 20 avril, 05h CET, Arteconcert : Jean Sibélius, Kullervo – Helsinki, Finnish National Opera & Ballet, 2015

►Mercredi 22 avril, 20h CET, Opéra-Comique-streamings : Charles Gounod, La Nonne Sanglante – Paris, Opéra-Comique et PBZ, 2018

►Dimanche 26 avril, 00h30 CET, France3.tv, et France.tv : Wolfgang Amadeus Mozart, La Clemenza di Tito – Festival de Glyndebourne, 2017  

►Du lundi 27 avril, 19h30 CET au dimanche 3 mai, sur France.tv, OpéraParis-streaming, Facebook-OpéraParis : Georges Bizet, Carmen – Paris, Opéra Bastille, 2017 (durée 3h)

Que d’esclandres il y eut pour cette « Carmen-Bieito », certes non conventionnelle, mais conforme à ses créateurs ! Bieito est le digne héritier spirituel de Mérimée, sa Carmen sanglante résonne des mêmes sauvagerie et violence que la saisissante nouvelle de l’écrivain. Elle est de pure race espagnole et d’essence gitane, comme l’ont voulue Bizet, Meilhac et Halévy, guidés par Mérimée, hispaniste compétent. Située au 20e siècle, où les pratiques du franquisme polluent encore l’armée, cette mise en scène de territoires gitans « underground » reflète la même marginalité que celle décrite dans la nouvelle, mais au 19e siècle. Dirigés par Mark Elder, les chanteurs-acteurs y sont d’une justesse stupéfiante, avec Elina Garanca (Carmen),  Roberto Alagna (Don José), Maria Agresta (Micaëla), Ildar Abdrazakov (Escamillo), Vannina Santoni (Frasquita), Antoinette Dennefeld (Mercédès), Boris Grappe (Dancaïre), Francis Rougier (Remendado), Jean-Luc Ballestra (Moralès) et François Lis (Zuniga).


OpéraChezSoi et Toujours en ligne

Pour les sites de retransmissions et replays, voir les ondes lyriques de mars 2020


 

 

VOUS AIMEZ NOUS LIRE…

… vous pouvez nous épauler. Depuis sa création en 1999, forumopera.com est un magazine en ligne gratuit et tient à le rester. L’information que nous délivrons quotidiennement a pour objectif premier de promouvoir l’opéra auprès du plus grand nombre. La rendre payante en limiterait l'accès, a contrario de cet objectif. Nous nous y refusons. Aujourd’hui, nous tenons à réserver nos rares espaces publicitaires à des opérateurs culturels qualitatifs. Notre taux d’audience, lui, est en hausse régulière avoisinant les 160.000 lecteurs par mois. Pour nous permettre de nouveaux développements, de nouvelles audaces – bref, un site encore plus axé vers les désirs de ses lecteurs – votre soutien est nécessaire. Si vous aimez Forumopera.com, n’hésitez pas à faire un don, même modeste.

Partager